Bibliothèque

La crise affecte la jeune médiathèque de Riom

En octobre 2020, la médiathèque de Riom avait pu participer au festival de piano de la ville. - Photo MÉDIATHÈQUE DES JARDINS DE LA CULTURE

La crise affecte la jeune médiathèque de Riom

La crise sanitaire a stoppé l'élan de la médiathèque des Jardins de la culture. Pour son deuxième anniversaire, la médiathèque des Jardins de la culture a dû repenser sa fonction dans la ville, entre aide sanitaire, accueil et exploration du numérique. Elle a aussi été choisie pour accueillir des expositions du Museum d’histoire naturelle

J’achète l’article 1.50 €

Par Fanny Guyomard,
Créé le 01.04.2021 à 11h07,
Mis à jour le 06.04.2021 à 08h40

Il y a deux ans, la médiathèque des Jardins de la culture, à Riom (Puy-de-Dôme), ouvrait. Et il y a un an, elle s’apprêtait à fêter son 10000e inscrit. Mais le confinement a stoppé sa lancée. Depuis, il ne sont plus que 7300, dans un territoire intercommunal de 68000 habitants, située au nord de Clermont-Ferrand.

« Avec la succession de fermetures et de couvre-feux, les visiteurs ne savent plus si nous sommes ouverts ou ils privilégient les courses à faire », commente la directrice Brigitte Bessot. La capacité est passée de 560 personnes à 160. Mais même cette jauge est rarement pleine. « Car il y a beaucoup de choses que l’on ne propose plus : certes, on a remis les sièges confortables, mais l’espace d’expositions est monopolisé par les livres mis en quarantaine. Cette logistique demande du temps, donc nous ne sommes plus disponibles pour surveiller certaines salles, celles du jeu vidéo et la salle cocon que les enfants et les ados aimaient. Une autre pièce est occupée par des standardistes qui prennent les rendez-vous des habitants souhaitant se faire vacciner. Et on essaie que les personnes ne stationnent pas trop dans la médiathèque, ce qui est un paradoxe ! Notre concept de troisième lieu est durement touché. L’épidémie interdit la rencontre, l’échange, l’intergénérationnel.»

Pour garder du lien avec ses lecteurs, l’équipe a testé des activités numériques, comme l’heure du conte en ligne ou un atelier scientifique sur la plateforme de streaming Twitch. Elle travaille aussi à devenir une médiatrice incontournable de la culture scientifique sur son territoire. Fin mars, elle a été retenue comme médiathèque prototype (et gratuite) pour travailler avec accueillir des expositions du Museum d’histoire naturelle.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités