La Foire du livre de jeunesse de Bologne a décerné les BOP et les Strega "Jeunesse" | Livres Hebdo

Par Claude Combet, à Bologne, le 30.03.2018 à 16h03 (mis à jour le 30.03.2018 à 17h34) Foire de Bologne

La Foire du livre de jeunesse de Bologne a décerné les BOP et les Strega "Jeunesse"

Lluis Prats Martinez et Paola Zannoner - Photo DR

Outre les BolognaRagazzi, la manifestation décerne un prix au meilleur éditeur de l’année par continent, et un "Goncourt" Jeunesse à Lluis Prats Martinez pour les 6 ans et plus et à Paola Zannoner pour les 11 ans et plus.

Outre les BolognaRagazzi dévoilés en amont de la manifestation pour que les éditeurs puissent en vendre les droits, la Foire du livre de Jeunesse de Bologne, qui s’est tenue du 26 au 29 mars, décerne les BOP aux meilleurs éditeurs de l’année, et le Premio Strega Ragazze et Ragazzi, l’équivalent d’un Goncourt Jeunesse, choisis par les jeunes lecteurs.

Les BOP (Bologna Prize Best Children’s Publishers of the year) ont été révélés et remis le 26 mars à la maison polonaise Dwie Siostry Publishers pour l’Europe; au Canadien Editions D’eux pour l’Amérique du Nord; au Mexicain Ediciones Tecolote pour l’Amérique du Sud; au Sud-Africain Jacana Media pour l’Afrique; au Japonais Fukuinkan Shoten Publishers pour l’Asie et au Néo-Zélandais One Tree House pour l’Océanie.

Les enfants de 6 à 15 ans de 83 écoles primaires et secondaires d’Italie et de l’étranger ont voté par les prix Strega Ragazze et Ragazzi, organisé par la Foire du livre de Bologne, la Fondazione Maria et Goffredo Bellonci, Strega Alberti Benevento, le Centro per il libro et la lettura et BPER Banca, qui ont été décernés pour la 3e fois le mercredi 28 mars. Ils ont voté pour Hachiko. Il cane che aspettava de Lluis Pratz Martinez, traduit par Alberto Cristofori (Albe), dans la catégorie des 6 ans et plus; et pour L’ultime Faro de Paola Zannoner (DeA Planeta) dans la catégorie des 11 ans et plus. Les jeunes lecteurs rencontreront les lauréats le 10 mai à la Foire du livre de Turin (10-14 mai).

Les gagnants sont arrivés devant les autres titres sélectionnés par un jury d'experts: La bambina selvaggia de Rumer Godden, traduit par Mara Barone (Bompiani), I numeri felici de Susanna Mattiangeli (Vanvere), L’Università di Tuttomio de Fabrizio Silei (Il Castoro) et Io sono soltanto una bambina de Jutta Ricther, traduit par Bice Rinaldi (Beisler) dans la catégorie 6 ans et plus; et devant Il grido del lupo de Melvin Burgess, traduit par Angela Ragusa (Equilibri), L’albero delle bugie de Frances Hardinge, traduit par Giuseppe Iacobaci et Claudia Lionetti (Mondori), Hôtel Grande A. de Sjoerd Kuyper, traduit par Anna Patrucco Becchi (La Nuova Frontiera) et Il giardino dei musi eterni de Bruno Tognolini (Salani), dans la catégorie 11 ans et plus.

Parallèlement la Foire du livre de jeunesse de Bologne, qui a consacré une matinée d’hommage à la fondatrice de la Foire, Carla Poesio, décédée le 29 mai 2017, a annoncé la création d’un prix, décerné avec l’Université de Bologne à une thèse consacrée à la littérature pour la jeunesse.
close

S’abonner à #La Lettre