La librairie Les mots à la bouche pourrait changer de local | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 13.11.2019 à 16h23 (mis à jour le 13.11.2019 à 17h02) LGBT

La librairie Les mots à la bouche pourrait changer de local

La devanture de la librairie Les mots à la bouche, située dans le quartier du Marais, à Paris - Photo LES MOTS À LA BOUCHE

Le propriétaire du local de l’institution LGBT située dans le quartier du Marais, à Paris, refuse de renouveler le bail, après 36 ans de présence.

La librairie Les mots à la bouche, institution LGBT du quartier du Marais à Paris, pourrait être contrainte d’abandonner son local. Le propriétaire refuse de renouveler le bail commercial, "souhaitant profiter de la gentrification du quartier", selon l’établissement. Lieu de rendez-vous de la communauté homosexuelle, la librairie fondée par Jean-Pierre Meyer-Genton s’était installée au 6 rue Sainte Croix de la Bretonnerie il y a 36 ans.
 
"La mairie de Paris nous a promis son aide pour nous reloger. Nous explorons actuellement différentes pistes. […] Nous comptons bien fêter avec vous nos 40 ans en 2020," indique la librairie sur sa page Facebook. L’équipe se dit par ailleurs "très touchée" par les soutiens qu’elle a reçus depuis quelques jours.
 
Contactée, la librairie indique n’avoir pas encore eu le temps de "prendre du recul" sur la situation et ne dispose pas encore d’une solution viable pour l’avenir. Les rendez-vous devraient se multiplier dans les prochains jours, notamment avec l’actuel bailleur.
 
L’établissement bénéficie par ailleurs de l'appui de la mairie du 4e arrondissement de Paris. Sur Twitter, la collectivité a fait part de son "soutien à ce symbole du Maris qui contribue à la vie indépendante et rayonnante du centre de Paris".
 

Palmarès du prix du roman gay 2019

Le 7 novembre, les prix du roman gay 2019 ont récompensé un large panel d’œuvres mettant en scène des personnages homosexuels, premiers ou seconds rôles. Philippe Joanny a été récompensé dans la catégorie reine pour son roman Comment tout a commencé, paru chez Grasset. La vie lente de Abdellah Taïa (Seuil) a reçu la mention spéciale du jury. Le prix du roman gay a été créé en 2013 par les éditions du Frigo et s’ouvre aux auteurs autoédités.
 
Les lauréats du prix du roman gay 2019
  • Prix du roman gay : Comment tout a commencé de Philippe Joanny (Grasset)
  • Mention spéciale du jury : La vie lente de Abdellah Taïa (Seuil)
  • Coup de cœur : J’aime le sexe mais je préfère la pizza de Thomas Raphaël (Flammarion)
  • Prix du premier roman : Le syndrome de Mendelssohn de Pascal Estève (Kindle, indépendant) et Retrouver Gabrielle de Jean-Benoît Dumonteix (Fauves)
  • Prix du recueil de nouvelles : Confidences d’un H. de Bakry Diarra (Ozecla) et Les cendres muettes de Guy Torrens (Edilivre) 
  • Prix de l’essai : Les dires des nuages qui pleurent ou l'histoire de Tayyib et Tahir de Nev’î-zâde Atâyî et Laurent Baudoin (Unicité)                                                            
  • Prix d’honneur pour l’ensemble de son œuvre : Jean-Paul Tapie 
  • Prix de la maison d’édition : les éditions Gay Kitsch Camp 
close

S’abonner à #La Lettre