Auteur

La SGDL soutient l'écrivaine Sylvie Germain

MIGUEL MEDINA / AFP

La SGDL soutient l'écrivaine Sylvie Germain

L'extrait d'un des romans de Sylvie Germain, Jours de colère (Gallimard), proposé à l'épreuve du commentaire de texte du baccalauréat le jeudi 16 juin, avait provoqué une campagne de harcèlement sur les réseaux sociaux.

Par Dahlia Girgis ,
Créé le 05.07.2022 à 15h17 ,
Mis à jour le 05.07.2022 à 20h22

La Société des gens de lettres (SGDL) apporte son soutien à l'écrivaine Sylvie Germain. L'extrait d'un de ses romans, Jours de colère (Gallimard), prix Femina 1989, avait été proposé à l'épreuve du commentaire de texte du baccalauréat jeudi 16 juin. Certains élèves en première filière générale l'ont ensuite vivement critiqué sur les réseaux sociaux. Insultes, harcèlement mais également menaces de mort avaient visé la lauréate du grand Prix de l’œuvre de littérature de la SGDL en 2012.

"Après qu'un extrait d'un de ses romans, Jours de colère publié en 1989 chez Gallimard, a été proposé à l'épreuve du commentaire de texte du baccalauréat, une poignée de candidats, visiblement démunis face à ce morceau de littérature, se sont déchaînés sur les réseaux sociaux, proférant insultes, intimidations et menaces de représailles si Sylvie Germain s'avisait de continuer à exercer son métier : écrire.", déplore la SGDL dans un communiqué. 

Auteure d'une quarantaine de romans, Sylvie Germain avait répondu aux critiques dans Le Figaro : "Je ne peux que souhaiter aux élèves d’apprendre à lire, à s’efforcer de penser par eux-mêmes, et à aimer les mots, et aussi à en peser le poids, la justesse et les possibles conséquences quand ils les utilisent."

Les dernières
actualités