L’auteur d’“Abruti de fonctionnaire”de nouveau sanctionné | Livres Hebdo

Par Souen Léger, avec AFP, le 17.06.2014 à 15h47 (mis à jour le 17.06.2014 à 19h17) Pamphlet

L’auteur d’“Abruti de fonctionnaire”de nouveau sanctionné

La mairie de Pontault-Combault. - Photo WIKIMEDIA COMMONS

Jérôme Morin, fonctionnaire de la mairie de Pontault-Combault, serait de nouveau mis à pied suite à la réédition de son livre Abruti de fonctionnaire sous le titre On ne réveille pas un fonctionnaire qui dort aux éditions de L’Archipel.

Un salarié de la mairie de Pontault-Combault (Seine-et-Marne), sanctionné en février 2013 après la publication d’un pamphlet sur la fonction publique, Abruti de fonctionnaire (Éditions du Panthéon), va écoper d’une nouvelle mise à pied d'un an, selon plusieurs sources concordantes.

Un conseil de discipline a examiné son cas lundi 16 juin et décidé de cette mise à pied, qui doit toutefois encore être formellement actée par un arrêté de la maire PS, Monique Delessard, a précisé la mairie.

Jérôme Morin est l'auteur d'"Abruti de fonctionnaire", réédité en 2014. - Wikimedia commons

La municipalité reproche à ce fonctionnaire, Jérôme Morin, d’avoir violé à nouveau son obligation de réserve en rééditant début 2014 son livre sous son vrai nom et sous un nouveau titre, On ne réveille pas un fonctionnaire qui dort (L’Archipel). L’auteur assure pourtant avoir “entièrement sécurisé le livre” dans sa nouvelle édition “pour qu’il ne soit pas attaquable en justice”.

Une affaire similaire en 2010 avec Absolument dé-bor-dée !

La première édition du pamphlet Abruti de fonctionnaire remonte à 2011. Il écrivait alors sous le pseudonyme d’Henri Rouant-Pleuret et le nom de la municipalité visée était déjà masqué.

Il n’avait été mis à pied qu'en février 2013, avec suspension de son salaire, pour 18 mois dont 6 mois avec sursis, après la parution d'un article de presse faisant le lien avec la ville de Pontault-Combault. La sanction avait été prolongée de 4 mois, avec versement du salaire, en février 2014.

Au cours du conseil de discipline de lundi, la mairie a également reproché à M. Morin d’avoir recouru au “chantage” pour obtenir un nouveau poste, et d’avoir “mis en difficulté” la ville sur son blog et des tracts pendant la campagne des municipales.

Dans une autre affaire, une employée au conseil régional d’Aquitaine, Aurélie Boullet, alias Zoé Shepard, s’était vu infliger en août 2010 dix mois d’exclusion, dont six avec sursis, pour le même motif après la publication en 2010 de son ouvrage Absolument dé-bor-dée! (Albin Michel), un pamphlet sur la fonction publique qui s’est vendu à plus de 300000 exemplaires.
close

S’abonner à #La Lettre