Le dessinateur René Hausman est mort | Livres Hebdo

Par Livres Hebdo, avec Angel Holgado, le 28.04.2016 à 17h16 (mis à jour le 28.04.2016 à 18h00) Disparition

Le dessinateur René Hausman est mort

René Hausman - Photo PHOTO ERIC LAURIN

Le dessinateur belge René Hausman est mort à l'âge de 80 ans dans sa ville de Verviers, en Belgique. Edité, entre autres, chez Dupuis et au Lombard, il avait créé sa maison d'édition avec son épouse Nathalie Troquette en 2008. Son dernier album, Chlorophylle et le monstre des Trois Sources, venait de paraître.

Le dessinateur belge René Hausman, âgé de 80 ans, est décédé à Verviers (Belgique), a annoncé jeudi 28 avril son dernier éditeur, Le Lombard. "Nous avons appris avec beaucoup de tristesse et d’émotion le décès de l’immense artiste René Hausman, mort à Verviers ce jeudi 28 avril 2016 à l’âge de 80 ans. Avec sa disparition, le monde du 9e Art perd l’un de ses créateurs les plus attachants, un dessinateur prolifique et génial au style inclassable" explique l'éditeur.

On doit notamment à René Hausman les illustrations du Roman de Renart (Dupuis, 2013), des Contes de Perrault (Dupuis, 2011) et des Fables de La Fontaine (Dupuis, 2010).
 
Dans son communiqué officiel, Dupuis, qui a édité sa grande fresque lyrique Laïyna, salue "un homme de grand appétit et de forte constitution (…) persuadé que la BD nourrit mieux son artiste que l’illustration." Le Lombard ajoute que "le monde du 9e Art perd l’un de ses créateurs les plus attachants, un dessinateur prolifique et génial au style inclassable."
 
Né le 21 février 1936 à Verviers, René Hausman s’est aussi bien distingué dans la bande dessinée que dans l’illustration. Avec le soutien de Raymond Macherot qu'il a rencontré en 1953, il se lance dans le dessin. En 1958 il collabore à Spirou après avoir rencontré Yvan Delporte, alors rédacteur en chef du journal.

Fantastique et lyrique
 
C’est en 1976 qu’il débute dans la bande dessinée, avec Pierre Dubois, après des centaines d’illustrations animalière et un passage par l’érotisme. En 1984, il reçoit le Prix Québec-Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse. Ces  deux passionnés de contes se lancent en 1984, avec l’éditeur Dupuis, dans une grande fresque fantastique et lyrique, Laïyna (1987), caractéristique du style de René Hausman.
 
Depuis 1993, il était devenu l’un des piliers du label Aire Libre chez Dupuis pour lequel il préparait depuis quelques mois un nouvel album sur un scénario de son épouse Nathalie Troquette et de Robert Reuchamps.

Fin 2008, René Hausman et Nathalie Troquette avaient créé leur maison d’édition, Luzabelle, axée sur deux univers, qui leur sont chers, la nature et le monde légendaire.

Ces dernières années, il a travaillé successivement avec des scénaristes de bande dessinée comme Yann, Michel Rodrigue en 2004 puis Jean-Luc Cornette en 2016. Le Chat qui courait sur les toits (Le Lombard, 2010), Capitaine Trèfle (Le Lombard, 2014) et l’album Chlorophylle et le monstre des Trois Sources (Le Lombard, 2016) comptent parmi ses derniers ouvrages.

close

S’abonner à #La Lettre