"Le dit du mistral' d'Olivier Mak-Bouchard (Le Tripode) | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 01.08.2020 à 10h00 Premiers romans de la rentrée

"Le dit du mistral' d'Olivier Mak-Bouchard (Le Tripode)

Olivier Mak Bouchard - Photo LE TRIPODE

Pendant l’été, Livres Hebdo présente 20 des 65 premiers romans de la rentrée 2020.

Les premières lignes du Dit du Mistral, premier roman d'Olivier Mak-Bouchard prévu au Tripode le 20 août, mettent le lecteur en garde :"Si le lecteur veut comprendre comment toute cette histoire a pu arriver, il ne doit pas avoir peur de remonter dans le temps". Le roman est en lice pour le prix Stanislas et le prix Première plume.

Dans le Dit du Mistral, un homme voit toquer à la porte de sa maison de campagne Monsieur Sécaillat, le vieux paysan d’à-côté, après une nuit d'orage. Curieux, l'homme s'interroge sur la nature de sa visite. Monsieur Secaillat le conduit dans leur champ mitoyen : emporté par la pluie violente et la terre gorgée d’eau, un pan entier d’un ancien mur de pierres sèches s’est éboulé. Or, au milieu des décombres et de la glaise, surgissent par endroits de mystérieux éclats de poterie. Intrigués par leur découverte, les deux hommes vont décider de mener une fouille clandestine, sans se douter que cette décision va chambouler leur vie.

"C’est le début d’un voyage, un roman sur l’amitié, la transmission, sur ce que nous ont légué les générations anciennes et ce que nous voulons léguer à celles à venir" estime l'éditeur. Le Dit du Mistral a reçu un bon accueil chez les libraires, qui y voient "un livre rare et magique", "une vraie réussite" ou encore un texte "fort et captivant".

Né en 1982, Olivier Mak-Bouchard a grandi dans le Luberon. Il vit désormais à San Francisco.
close

S’abonner à #La Lettre