Initiatives

Le festival "Aux quatre coins du mot" s'ouvre en boîte

Le festival "Aux quatre coins du mot" s'ouvre en boîte

Les organisateurs du festival annulé de La Charité-sur-Loire ont imaginé un nouveau format pour maintenir le lien avec le public. 

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 07.05.2020 à 09h17,
Mis à jour le 07.05.2020 à 17h34

Pour compenser l'annulation du festival Aux quatre coins du mot, à La Charité-sur-Loire, qui devait se tenir du 20 au 24 mai, les organisateurs ont imaginé un nouveau format : une mise en boîte.

"Dans l’impossibilité d’organiser le festival comme prévu du 20 au 24 mai et déterminés à ne pas se résoudre à une année blanche, les organisateurs de la manifestation ont décidé de mettre le festival en boîte ; une boîte à l’image du festival, qui en reflète l’esprit et l’énergie, qui en contient les mots et les idées",  annoncent les organisateurs le mercredi 6 mai. 
 
Chaque boîte contient  la présentation du festival, son programme (qui renferme aussi le mot de passe qui permet d’accéder à la boîte en ligne), deux livres choisis parmi une vingtaine de titres, un jeu "Aux quatre coin-coin du mot" inspiré par le traditionnel jeu de l'oie, ainsi que quatre cartes postales et des goodies
 
Mises en vente au prix de 28 euros, les boîtes seront disponibles à partir du 20 mai, date initialement prévue pour l’ouverture du festival. Elles peuvent être envoyées par courrier, distribuées ou mises à disposition du public. Il sera possible de passer commande dès le 12 mai.

La sélection des livres présents dans chaque boîte :
  • De Pierre et d'os, de Berangère Cournut, Le Tripode
  • Le_zéro_et_le_un.txt de Josselin Bordat, Flammarion
  • Par les routes, de Sylvain Prudhomme, Gallimard
  • Natchave, d'Alain Guyard, Le Dilettante
  • On n'y échappe pas, de Boris Vian et l'OuIipo, Fayard
  • Les choses humaines, de Karine Tuil, lu par Constance Dollé, Gallimard Audio-livre
  • Contre les bêtes, de Jacques Rebotier
  • La ville brûle
  • Cent titres, de Clémentine Mélois, Grasset
  • Croire aux  fauves, de Nastassja Martin, Gallimard
  • L'affaire Furtif, de Sylvain Prudhomme, Gallimard
  • Construire un feu, de Jack London, Libertalia
  • Cahiers de Vaslav, Nijinski, Babel/Actes Sud
  • Quand les médias complotent, est-ce le pouvoir qui se touche ?, d'Alain Guyard, Camino verde
  • Méditations métaphysiques, de René Descartes, Larousse
  • Le Prince de Machiavel, J'ai lu
  • Ce que disent les morts, de Philip K. Dick, Folio
  • Petit déjeuner au crépuscule, de Philip K. Dick, Folio
  • La piste des soleils et autres nouvelles, de Jack London, Folio.
 
Une "boîte en ligne" pour prolonger l’expérience
Le festival propose également "une boîte en ligne" pour prolonger l’expérience avec des textes, des images et des documents à télécharger. Dans leur espace, les visiteurs virtuels pourront profiter de contenus à écouter et à regarder : chroniques, chansons, textes lus, bandes-annonces, messages personnels, pastilles vidéo... Artistes, compagnies,  partenaires et  auteurs invités ont tous répondu présent.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités