Etats-Unis

Le financement fédéral pour les bibliothèques à nouveau menacé

Photo IMLS

Le financement fédéral pour les bibliothèques à nouveau menacé

Pour la 3e année consécutive, la Maison Blanche prévoit, dans sa proposition pour le budget fédéral américain de l’année 2020, la suppression de l’Institute of Museum and Library Services, principale source du financement fédéral en direction des bibliothèques publiques américaines.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 13.03.2019 à 18h41,
Mis à jour le 15.03.2019 à 15h19

L’histoire ne se répète pas mais elle a parfois une fâcheuse tendance à bégayer. Pour la 3e année consécutive, le président des Etats-Unis, Donald Trump, propose, dans le budget fédéral prévisionnel pour l’année fiscale 2020, de supprimer l’Institute of Museum and Library Services (IMLS).
 
Agence du gouvernement fédéral créée en 1996, l’IMLS est la principale source du financement fédéral en direction des bibliothèques publiques et des musées.
 
L’American Library Association (ALA) a aussitôt réagi en appelant tous ses membres à se mobiliser en signant la lettre ouverte, à adresser aux membres du Congrès, demandant le maintien de l’Institute of Museum and Library Services. "Aussi décourageant que ce soit que l’administration propose à nouveau de supprimer l’IMLS, le soutien des deux Chambres du Congrès au cours des deux dernières années nous donne des raisons d’espérer", a déclaré Loida Garcia-Febo, la présidente d’ALA.
 
De passage à Paris en février dernier, Loida Garcia-Febo avait expliqué dans une interview exclusive à Livres Hebdo toute la stratégie – gagnante - menée l’année dernière par son association pour mobiliser la société civile et sensibiliser les élus du Congrès à la nécessité de maintenir l’IMLS. "Si nous rencontrons à nouveau le problème lors du vote du prochain budget, nous recommencerons la même stratégie", avait prévenu la présidente lors de l’entretien. Il ne lui aura pas fallu attendre longtemps.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités