Proclamation

Le Goncourt des lycéens 2020 pour Djaïli Amadou Amal

Djaïli Amadou Amal - Photo DR

Le Goncourt des lycéens 2020 pour Djaïli Amadou Amal

Lauréat d'un des prix les plus prescripteurs de la saison, Les impatientes, publié chez Emmanuelle Collas, est un roman fort sur la condition des femmes en Afrique.

Par Vincy Thomas, Alexiane Guchereau,
Créé le 02.12.2020 à 14h30,
Mis à jour le 02.12.2020 à 18h25

Le jury du 33e Goncourt des Lycéens a couronné, par visioconférence, Les impatientes, quatrième roman de Djaïli Amadou Ama, paru chez Emmanuelle Collas.

Il était parmi l'un des quatre romans finalistes du Goncourt 2020. En 2019, l'écrivaine avait remporté le Prix de la Presse Panafricaine de Littérature et le prix Orange du Livre en Afrique pour son troisème roman Munyal, les larmes de la patience (Proximité, Cameroun). C'est ce texte qu'elle a retravaillé pour le rendre universel et qui est devenu Les Impatientes.

"
L'écriture est simple et touchante et sonne juste, sans lyrisme superflu. C'est un livre subtil qui permet d'observer la question du mariage forcé par le prisme de ce témoignage émouvant", a déclaré la présidente du jury lycéen Clémence Nominé.

Une voix des sans-voix

L'ouvrage présente le destin tragique de trois femmes vivant au Sahel. Ramla et Hindou, deux soeurs de 17 ans, sont mariées de force, la première à Alhadji Issa, un homme riche, et la deuxième à Moubarak, son cousin. La troisième, Safira, 40 ans, est la première épouse d'Alhadji Issa et elle se méfie de l'arrivée de Ramla dans son foyer.
 
Mariée de force à dix-sept ans, Djaïli Amadou Amal a connu tout ce qui rend si difficile la vie des femmes du Sahel. Pour aider les femmes à faire respecter leurs droits, elle fonde l'association "Femmes du Sahel". La presse camerounaise la surnomme "la voix des sans-voix"

Une consécration pour Emmanuelle Collas

Le prix Goncourt des Lycéens, en partenariat avec la Fnac et le ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, est l'un des plus prescripteurs en France. Les choses humaines de Karine Tuil (Gallimard), lauréate en 2019, s'est ainsi vendu à près de 180000 exemplaires. Les impatientes, présent depuis deux semaines dans le classement des meilleures ventes de romans GFK/Livres Hebdo, s'est écoulé, à date, à plus de 6000 exemplaires.

A la tête des éditions Galaade qu’elle a fondées puis dirigées de 2005 à 2016, Emmanuelle Collas avait lancé sa maison au sein de la galaxie Anne Carrière en 2018. Avec une vingtaine de titres à son catalogue, c'est le premier prix majeur qu'elle obtient avec ce Goncourt des lycéens 2020. Elle est diffusée par Média-Diffusions et distribué par MDS.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités