Le légendaire Stan Lee s'est éteint | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 12.11.2018 à 20h28 (mis à jour le 14.11.2018 à 14h11) Comics

Le légendaire Stan Lee s'est éteint

Stan Lee

Le créateur des Avengers et des X-Men, légende incontournable des comics, est mort à l'âge de 95 ans.

Stan Lee, créateur de personnages légendaires comme Spider-Man, les Avengers, les 4 Fantastiques, ou les X-Men, est décédé lundi 12 novembre à l'âge de 95 ans, selon la presse américaine. Il décède un peu plus d'un an après son épouse Joan, avec qui il avait partagé 69 ans de sa vie.

Né le 28 décembre 1922, Stanley Martin Lieber était éditeur, producteur de films, écrivain, scénariste de bande dessinée, journaliste, entre autres. Avec ses lunettes d'aviateur, son sourire californien et sa moustache très "seventies", il s'amusait à apparaître dans les films adaptés des aventures de ses super-héros et qui connaissent depuis une vingtaine d'années un triomphe sans relâche dans les salles du monde entier. Stan Lee rêvait d'être acteur avant même de penser à être conteur. Il rêvait aussi d'écrire un grand livre, sous son nom de naissance. Il ne l'a jamais fait.
 

Il a commencé durant la guerre, en écrivant des histoires de Captain America, pour Jack Kirby et Joe Simon. Il est déjà rédacteur en chef de Timely, en usant de multiples pseudos pour faire croire à la richesse de la rédaction, à l'âge de 20 ans. Avant de s'engager lui aussi dans le conflit mondial en 1942 au sein du service de communication militaire. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, Stan Lee reprend ses fonctions chez Timely, poste qu'il occupe durant 30 ans.

Droit de paternité de dizaines de héros

Au début des années 1960, avec Jack Kirby et Steve Ditko, décédé en juillet, il révolutionne la bande dessinée de super-héros, jusque là dominée par Batman et Superman. En 1961, Kirby et lui imaginent Les quatre fantastiques, réponse à la Justice League de DC Comics. La série durera 50 ans. Pour l'éditeur Marvel, le duo crée des personnages emblématiques comme Spider-Man, Hulk, Docteur Strange, Daredevil, Iron Man, Ant-Man, Thor, les mutants de X-Men, etc... Une invasion qui laisse K-O la concurrence.

Créateur génial, il "banalisera" le héros en lui donnant une humanité et un quotidien qui reflète la vie du lecteur: les tourments de l'adolescence et des prémices de la vie adulte dans Spider-Man, l'alcoolisme d'Iron Man, la non acceptation de soi de Hulk. Il s'appuyait aussi sur les grands mouvements politiques et sociétaux qui traversaient son époque (l'activisme des africains-américains dans Black Panther). Il accompagnait l'égalité des genres et la défense des minorités, se moquant volontiers des "beaux gosses de bal de lycée". La force de Stan Lee n'est pas de créer une existence à un personnage mais de lui donner une psychologie qui lui est propre et qui sert l'intrigue. Le super-héros est faillible car humain. La chose, son personnage préféré, en est le parfait emblème, avec son allure monstrueuse.

Ambassadeur de son art

Peu à peu, il délaisse la création des scénarios pour se concentrer sur les dialogues, avant d'abandonner progressivement l'encadrement et la gestion des revues, préférant courir les conventions et représenter Marvel. Dans les années 1970, il quitte New York pour Los Angeles: tout un symbole. Il crée ce qui va devenir l'univers Marvel, aujourd'hui propriété de Disney, où il développe et supervise films, dessins animés et séries.
 
Stan Lee a cessé de travailler en exclusivité avec Marvel dans le courant des années 1990. Il lance même sa propre structure éditoriale, Stan Lee Entertainment, qui fait rapidement faillite, avant d'ouvrir Pow! Entertainment au début des années 2000, dont Disney propriétaire de Marvel, possède une partie du capital.

Il est entrée au Will Eisner Hall of Fame en 1994 et a reçu son étoile à Hollywood en 2011.
 
close

S’abonner à #La Lettre