Belgique

Le palmarès des prix Victor Rossel 2021

Philippe Marczewski - Photo MARINO CARNEVALE

Le palmarès des prix Victor Rossel 2021

Le jury a dévoilé mercredi 27 octobre son palmarès pour l'édition 2021, récompensant un roman, un album BD et un auteur BD pour l'ensemble de son œuvre.

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 27.10.2021 à 16h59,
Mis à jour le 27.10.2021 à 19h17

Le jury de l’édition des prix Rossel 2021, l'équivalent du Goncourt en Belgique, a dévoilé ses trois lauréats, le 27 octobre. 

Le prix Rossel de littérature a été attribué à l'écrivain Philippe Marczewski pour son roman Un corps tropical publié aux éditions Inculte, a annoncé mercredi le jury de la 79e édition. Dans une ville du nord, un homme plonge dans une piscine à vagues d'un parc tropical activant ainsi tout un imaginaire exotique. Plus tard, alors qu'il accepte de livrer un colis à Madrid pour le compte d'une cliente énigmatique, l'illusion de dépaysement se poursuit. Mais rapidement, il perd le contrôle.

Le romancier et ancien chercheur en neuropsychologie cognitive était déjà finaliste du Rossel 2019 pour son premier livre, Blues pour trois tombes et un fantôme (Inculte) et est en lice pour le prix Wepler-Fondation La PosteIl succède à Catherine Barreau couronnée en 2020 pour La Confiture de morts (Weyrich).

Les quatre autres romans nommés pour le prix Rossel de littérature étaient Debout dans l’eau de Zoé Derleyn (Rouergue), Le cercle de Thomas Lavachery (Esperluète), L’été sans retour de Giuseppe Santoliquido (Gallimard), Mahmoud ou la montée des eaux d’Antoine Wauters (Verdier). Au dernier tour, Philippe Marczewski l’a emporté par 6 voix contre 3 pour Debout dans l’eau de Zoé Derleyn (Rouergue).

Côté 9e art, l’album Ne m’oublie pas d'Alix Garin, paru au début de 2021 au Lombard, a reçu le prix Victor Rossel du meilleur album BD. Elle succède à Incroyable ! par Zabus & Hippolyte (Dargaud). 

À travers un récit très personnel, Alix Garin raconte l’histoire de Clémence et de sa grand-mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Face au désespoir de cette dernière, Clémence prend la décision de la kidnapper de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie. Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux. Après avoir été distingué par le prix France Culture BD des étudiants, l'auteur de BD reçoit son second prix de l'année. 

Enfin, le Grand prix de l’Académie Victor Rossel de bande dessinée a été remis à Zidrou, pour l’ensemble de son œuvre. Après Raoul Cauvin, Maryse Charles et Jean Van Hamme, Zidrou est le quatrième scénariste récompensé par l’Académie. Durant sa carrière, il a créé plusieurs univers comprenant L’Élève Ducobu (Le Lombard) avec Godi en 1992, Tamara (Dupuis) avec Darasse et Lou, Le boss (Dupuis) avec Philippe Bercovici, mais également la famille d'anthropophages affamés Crannibales avec Jean-Claude Fournier. Zidrou a également repris les séries telles que Clifton (Le Lombard), Léonard (Le Lombard) ainsi que Ric Hochet (Le Lombard). 

 




 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités