Le Prix de l’innovation numérique pour le projet Limédia | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 21.11.2019 à 17h01 (mis à jour le 22.11.2019 à 11h04) Bibliothèques

Le Prix de l’innovation numérique pour le projet Limédia

De gauche à droite, Frédéric Zatka, directeur délégué du Sillon Lorrain, Malik Diallo, chef de projet Limédia, Emmanuel Brandl, chargé de l'organisation de la Biennale du numérique et Nathalie Marcerou-Ramel, directrice de l'Enssib, lors de la remise du prix de l'innovation numérique en bibliothèque. - Photo DR

L’Enssib a distingué le programme associant les bibliothèques d’Épinal, Metz, Nancy, et Thionville, qui ont réalisé trois sites de prêt et de consultation.

Parmi les six projets présentés, le jury du prix de l’innovation numérique en bibliothèque a retenu celui qui était présenté par les établissements d’Epinal, Metz, Nancy et Thionville, regroupés dans le pôle métropolitain du Sillon Lorrain. Le prix a été décerné lors de la cinquième Biennale du numérique, organisé les 17 et 18 novembre par l’École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (Enssib) dans ses locaux à Lyon.
 
Baptisé Limédia, ce programme initié en 2013 dans le cadre du projet « bibliothèque numérique de référence » a abouti à la réalisation d’un site de prêt et deux sites de consultation de documents. « Limédia mosaïque met à disposition des abonnés des contenus achetés par les bibliothèques ; Limédia galeries propose la consultation et la navigation dans près de 15 000 documents iconographiques ; Limédia kiosque réunit toutes les numérisations de journaux anciens » précise le communiqué de l’Enssib.
 
« Limédia Mosaïque en est environ à 30000 prêts annuels, Galeries atteint 6500 pages vues et kiosque en est à 31000 » indique Malik Diallo, chef de projet. Le projet a coûté 600000 euros, sans dépassement sur le budget prévu. Démarré en 2016, il s’est inscrit dans un investissement global de 3,5 millions d’euros, soutenu par l’Etat, la région et l’Europe à hauteur de 2,4 millions d'euros, pour les quatre établissements qui rassemblent une centaine de bibliothécaires pour une population de 700 000 habitants.
 
« Tous les développements sont sous licence ouverte et peuvent être repris pour d’autres programmes » précise Malik Diallo. Le prêt numérique a ouvert à l’automne 2018 et les deux autres sites ont été lanés en janvier et mars 2019.
close

S’abonner à #La Lettre