Le scénariste Alan Moore prend sa retraite | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 19.07.2019 à 15h00 (mis à jour le 19.07.2019 à 16h49) bande dessinée

Le scénariste Alan Moore prend sa retraite

Le scénariste de bandes dessinées a promis que le prochain album de La ligue des gentlemen extraordinaires serait le dernier album de sa carrière.

Le scénariste de bande dessinée Alan Moore a confirmé vouloir prendre sa retraite après la parution du sixième et dernier volume du quatrième tome de la Ligue des gentlemens extraordinaires rapporte le Guardian.

Le dernier tome des aventures de l'équipe qui réunit Alan Quartemain, le docteur Jekyll et le capitaine Nemo est sorti le 17 juillet aux Etats-Unis chez Top Shelf Productions et chez Knockabout au Royaume-Uni. En France, l'auteur de bandes dessinées est attendu à la rentrée avec la réedition de Jérusalem (Actes Sud, 4 septembre), Urban Comics prévoit un tirage limité pour les Watchmen (27 septembre) et une édition limitée de Batman 80: killing Joke. De son côté, Panini, qui publie la série des Gentlemen extraordinaires en France, table sur une réedition de Neonomicon le 9 octobre.

Avec son départ à la retraite, déjà annoncé en 2016, à l'âge de 65 ans, Alan Moore met fin à une carrière de plus de 40 ans. A la fin des années 1970, il commence sa carrière en publiant de nombreuses planches de dessins pour des journaux britanniques. En 1983, Len Wein (DC Comics) le remarque et lui propose de scénariser les albums de Swamp Thing, parus en France chez Delcourt puis chez Panini.

L'éditeur américain lui confie par la suite la série des Watchmen, d'abord éditée en France chez Zelda, puis chez Delcourt, Panini et Urban Comics. Le scénariste est aussi connu pour sa série de la Ligue des gentlemens extraordinaires (Urban Comics, 2013), adaptée au cinéma en 2003 par Stephen Norrington ou de V pour Vendetta, récompensé au festival d'Angoulême en 1990 et porté à l'écran en 2006 par James McTeigue avec Natalie Portman et Hugo Weaving dans les rôles principaux.

Il a reçu 24 prix Eisner au cours de sa carrière.

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre