Reconfinement

Le SLF demande le maintien de l’ouverture des librairies

Anne Martelle - Photo SLF

Le SLF demande le maintien de l’ouverture des librairies

Cosignataire de l’appel lancé mercredi 28 octobre pour le maintien de l’ouverture des librairies, le Syndicat de la librairie française enfonce le clou ce midi en demandant la réouverture des magasins et le report des proclamations des grands prix littéraires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 29.10.2020 à 13h25,
Mis à jour le 29.10.2020 à 14h00

"Le chef de l’Etat et le gouvernement doivent faire le choix de la culture en rouvrant les librairies !" C’est par cette entame tonitruante que le Syndicat de la librairie française (SLF) demande au gouvernement de maintenir le réseau de librairies indépendantes ouvertes. Considérées en mars comme des commerces non essentiels, les librairies sont à nouveau sous le coup du confinement annoncé hier par Emmanuel Macron et devront fermer leurs portes ce soir.

Arguant que les librairies permettraient de "maintenir un accès à la lecture et à la culture dans des conditions sanitaires sécurisées", le syndicat met également en avant une situation qui n’a "rien de comparable" avec le printemps dernier où "l’absence de masques, de gel, de protocole sanitaire ou encore d’habitudes de comportement face à ce virus ne permettaient pas d’accueillir le public."

Cadeau pour Amazon

Il demande aussi aux pouvoirs publics d’entendre "cette soif de lecture et cette volonté de défendre [nos] lieux de vie et de culture au cœur des villes", illustré par "le retour massif des lecteurs en librairie à l’issue du premier confinement."

Le SLF dénonce en outre "un incroyable cadeau offert à Amazon. Tout le monde connait maintenant les pratiques de prédation de cette multinationale sur le plan fiscal, économique, environnemental ou culturel. Amazon peut-il continuer de vendre des livres quand les libraires sont à l’arrêt ?"

Rappelant enfin l’attribution prochaine des grands prix littéraires, et les ventes qui s’ensuivent, le syndicat remercie "chaleureusement" l’Académie Goncourt d’attendre la réouverture des librairies pour proclamer leur lauréat. "C’est un choix fort et symbolique. Nous demandons aux jurys des autres grands prix de prendre la même décision."





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités