Grands prix d'automne

Le jury du Médicis a annoncé, mercredi 6 septembre, les finalistes de ses sélections de romans français et étrangers ainsi qu'une liste d'essais. 

Fait inédit jusqu'ici, Mohamed Mbougar Sarr est disqualifié. L'auteur du remarqué La plus secrète mémoire des hommes (Philippe Rey) se maintient toutefois sur les deuxièmes sélections du Goncourt et du Femina.  Signalons aussi la présence d'Arthur Dreyfus, avec son Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui (P.O.L) sorti au printemps dernier.

Côté étranger, les jurés ont éliminé seulement deux titres dont le lauréat du Booker Prize, Douglas Stuart. En revanche, Les Prophètes de Robert Jones Jr (Grasset), finaliste des National Book Awards, se maintient dans la liste.

Enfin, parmi les essais en lice, les membres du Médicis ont été notamment saisis par l'intimité des journaux de Carmen Maria Machado (Dans la maison rêvée, Bourgois) et par la puissance artistique de Niki de Saint Phalle, magnifiée par Gwenaëlle Auvry dans Saint Phalle. Monter en enfance (Stock).

La remise des prix est prévue le 26 octobre.
 
En 2020, Chloé Delaume (Le cœur synthétique, Seuil), Antonio Muñoz Molina (Un promeneur solitaire dans la foule, traduit par Isabelle Gugnon, Seuil) et Karl Ove Knausgaard (Fin de combat, traduit par Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen, Jean-Baptiste Coursaud et Marie-Pierre Fiquet, Denoël) ont respectivement remporté le prix Médicis du Roman français, du Roman étranger et de l'Essai.
 
8 romans français et francophones :
 
  • Santiago Amigorena : Le premier exilP.O.L.
  • Christine Angot : Le voyage dans l’Est, Flammarion
  • Arthur Dreyfus : Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui, P.O.L
  • Christophe Donner : La France goy, Grasset
  • Kevin Lambert : Tu aimeras ce que tu as tué, Le nouvel Attila
  • Céline Minard : Plasmas, Rivages
  • Christine Montalbetti : Ce que c’est qu’une existence, P.O.L.
  • Maud Ventura : Mon mari, L’Iconoclaste

9 romans étrangers :
 
  • Ahmet Atlan : Madame Hayat, traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes sud
  • Gabriela Cabezon Camara : Les aventures de China Iron, traduit de l’espagnol (Argentine) par Guillaume Contré, L’Ogre
  • Jan Carson : Les lanceurs de feu, traduit de l’anglais (Irlande du Nord) par Dominique Goy-Blanquet, Sabine Wespieser
  • Lucy Fricke : Les occasions manquéestraduit de l’allemand par Isabelle Liber, Le Quartanier
  • Gouzel Iakhina : Les enfants de la Volga, traduit du russe par Maud Mabillard, Noir sur Blanc
  • Robert Jones, Jr. : Les Prophètes, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par David Fauquemberg, Grasset
  • Jonas Hassen Khemiri : La clause paternelle, traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy, Actes Sud
  • Leonardo Padura : Poussières dans le vent, traduit de l’espagnol (Cuba) par René Solis, Métailié
  • Natasha Trethewey : Memorial Drivetraduit de l’anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy, L’Olivier

12 essais :
 
  • Jakuta Alikavazovic : Comme un ciel en nous, Stock
  • Gwenaëlle Aubry : Saint Phalle. Monter en enfance, Stock
  • Antoine Compagnon : La vie derrière soi, Equateurs
  • Charles Dantzig, Théories de théories, Grasset
  • Jérémie Foa : Tous ceux qui tombent. Visages du massacre de la Saint-Barthelémy, La Découverte
  • Perrine Lamy-Quique : Dans leur nuit, Seuil
  • Carmen Maria Machado : Dans la maison rêvée, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Hélène Cohen, Christian Bourgois
  • Laurent Olivier : Ce qui est arrivé à Wounded Knee, Flammarion
  • Catherine Safonoff : Reconnaissances, Zoé
  • Catherine Perret : Le tacite, l’humain, Seuil
  • Pierrine Poget : Warda s’en va, carnets du Caire, La Baconnière
  • Leïla Sebbar : Lettre à mon père, Bleu autour

Le jury du Médicis réunit Marianne Alphant, Michel Braudeau, Marie Darrieussecq, Dominique Fernandez, Anne Garreta, Patrick Grainville, Andreï Makine, Frédéric Mitterrand, Pascale Roze et Alain Veinstein.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités