Edition

Les nouveaux chantiers de Plon et Presses de la Renaissance

Photo OLIVIER DION

Les nouveaux chantiers de Plon et Presses de la Renaissance

L’arrivée de Céline Thoulouze à la direction des éditions Plon et Presses de la Renaissance s’accompagne du recrutement de plusieurs collaboratrices et d’une révision de la ligne éditoriale des deux maisons. Les éditions Presses de la Renaissance vont changer de nom pour devenir les éditions Renaissance et s’ouvrir à « toutes les formes de spiritualité. »

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek,
Créé le 25.11.2020 à 18h50,
Mis à jour le 25.11.2020 à 19h00

L’équipe de Céline Thoulouze est presque au complet. Arrivée en octobre de chez Belfond où elle s’occupait du domaine français, dans le cadre de la réorganisation des directions des maisons d’édition de littérature d’Editis (groupe Vivendi), la nouvelle directrice de Plon et des Presses de la Renaissance s’entoure de plusieurs nouvelles collaboratrices.

Editrice chez Belfond depuis 2016, Pauline Ferney devient responsable éditoriale pour la fiction française. Responsable éditoriale chez Robert Laffont depuis 2019, Salomé Viaud est pour sa part nommée responsable éditoriale non-fiction. Le service de presse est renforcé par Clémentine Duguay, qui travaillait depuis quatre ans pour Belfond. Le recrutement d’une personne pour assurer la direction du service de presse est en cours de finalisation. En interne, Grégory Berthier-Saudrais qui était jusqu’à présent directeur éditorial adjoint de Plon, est promu directeur éditorial. Il succède à Thierry Billard, parti chez Robert Laffont.

Presses de la Renaissance devient Renaissance

Dans le cadre de sa prise de fonction, Céline Thoulouze annonce également une série de nouvelles orientations. Les Presses de la Renaissance, fondées en 1997 et centrées sur les thématiques judéo-chrétiennes, s’articuleront à compter de la mi-2021 autour de la spiritualité au sens large. Ce nouveau projet éditorial se traduit par une évolution du nom de la maison, qui devient Renaissance.

Retour du roman noir et transferts

Chez Plon, le roman noir avait disparu depuis l’arrêt de la collection « Sang Neuf », en juillet 2019. Le genre va être redéployé à travers plusieurs auteurs Belfond qui suivent leur éditrice (Karine Giébel, Fabrice Papillon, Barbara Abel…).

Plon entend également réaffirmer son identité d’éditeur de littérature. "Nous voulons rendre à la maison ses lettres de noblesse, affirme Céline Thoulouze. Un important travail est mené depuis deux ans, récompensé notamment par le prix de Flore obtenu par Thibault de Montaigu pour son roman La grâce. "

Isabelle Desesquelles, Julien Dufresne-Lamy ou encore Oscar Lalo, tous publiés chez Belfond, rejoignent ainsi Plon, qui publiera aussi à l’automne 2021 le prochain titre du documentariste et écrivain Nicolas Chaudun.

De la même manière, Céline Thoulouze entend redonner à Plon une image de grande maison de non-fiction « avec des enquêtes poussées qui alimentent le débat public. » La nouvelle responsable éditoriale Salomé Viaud publiera notamment les prochains livres d’Antoine Leiris et Vincent Jauvert, qu’elle suivait déjà chez Robert Laffont. En parallèle, Plon va continuer d’explorer son catalogue. La collection de poche « L’abeille Plon » dédiée à la non-fiction et relancée fin 2019 avec des titres de Juan Branco, Raphaël Enthoven ou Guy Bechtel poursuivra son déploiement à raison de 25 titres par an.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités