Lise Bergevin, directrice de Leméac, est morte | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 15.07.2019 à 13h17 (mis à jour le 15.07.2019 à 23h52) Disparition

Lise Bergevin, directrice de Leméac, est morte

La directrice générale de Leméac, qui publie entre autres Michel Tremblay, Antonine Maillet, Jean-François Senéchal, Wajdi Mouawad et Aki Shimazaki, est décédée ce week-end.

Lise Bergevin est décédée des suites d’une maladie a-t-on appris par la presse québécoise. La directrice générale de Leméac éditeur depuis 1988, lauréate du Prix Fleury-Mesplet en 2010, avait relancée la maison créée en 1957 par Gérard Leméac-Vigneau.
 
Réaction sur la page facebook de l'éditeur suite à la disparition de Lise Bergevin
L’éditeur, qui a d’abord œuvré dans les ouvrages scientifiques et scolaires, s’est lancé dès la période de la révolution tranquille dans le théâtre puis dans les années 1970 dans le roman. Sous l’impulsion de Lise Bergevin accompagnée de Pierre Filion, conseiller éditorial, et Jules Brillant, Leméac est sauvé de la faillite. En 1989, ils entreprennent une collaboration avec Actes Sud, afin d’étendre la diffusion de leurs publications. Elle a ensuite élargi le catalogue de la maison avec des traductions de romans non francophones, y compris des livres d’auteurs canadiens anglophones. En 2014, Leméac a repris Les Allusifs.
 
Interviewée par Le Devoir à l’occasion des 50 ans de Leméac, elle expliquait sa recette : « Quand on ne s'appuie que sur nos acquis, on a forcément une vision à court terme. Pour moi, la plus belle architecture du programme, c'est un juste équilibre entre les deux. D'avoir de jeunes auteurs, d'autres en pleine croissance et certains plus établis, qui ont déjà atteint une certaine maturité. Il faut les trois pour envisager une longue durée. »

Lise Bergevin était aussi connue pour être une ardente défenseuse de la librairie, n’hésitant pas attaquer Amazon ou à privilégier le délai de carence pour les grandes surfaces.
 
On se concentre malheureusement aujourd’hui trop sur le livre comme produit. Lise Bergevin

Figure majeure de l’édition québécoise, elle avait débuté chez Larousse Canada en 1976, où elle était devenue directrice générale, avant de faire un bref passage aux Presses de l’Université de Montréal. Pascal Assathiany, directeur général des éditions du Boréal, lui rend hommage dans Le Devoir : « Le seul jugement qu’on peut porter sur un éditeur, c’est sur son catalogue, poursuit-il. Et si on regarde celui de Leméac, on peut dire qu’elle a fait de bons choix en publiant des auteurs qui ont marqué la culture québécoise. »
 
Le catalogue de Leméac comprend des auteurs tels Michel Tremblay, Wajdi Mouawad, Aki Shimazaki, Antonine Maillet, Carole Fréchette, Jacques Poulin, Pierre Godin, Ying Chen, Biz ou encore Jean-François Senéchal.
 
En 2007, elle rappelait dans la revue des Libraires : « Même un excellent auteur comme Michel Tremblay a ses hauts et ses bas, et il faut respecter cela. Ce qui est passionnant, c’est le profil de l’œuvre qui se dégage à travers les créations de l’auteur, c’est le parcours, l’itinéraire qui se déploie. On se concentre malheureusement aujourd’hui trop sur le livre comme produit, mais il faut revenir à quelque chose de plus vrai, à ce qu’est la littérature au fond: un mouvement. »
 
 
close

S’abonner à #La Lettre