Librairie

Une nouvelle librairie ouvre ses portes le 20 mai à Lorient, dans le Morbihan. Rue Nayel, au cœur de la zone piétonne de la ville, les clients pourront pousser les portes d'A la ligne, et découvrir le travail de Dominique Bernardé et Mathilde Bonizec.

Avec près de 8 000 références sur plus de 80 m², le libraire a décidé de diviser sa surface en six grands rayons : jeunesse, bandes-dessinées, vie pratique, beaux-arts, sciences humaines et sociales et littérature générale. Les clients pourront y trouver une offre éclectique et pourront également (re)découvrir plusieurs maisons d'éditions telles que les éditions Verdier, La Découverte, Zones ou encore La Contre-Allée. L'espace de vente a été imaginé par les libraires "comme un lieu de découverte, de passage, de partage, un lieu vivant, ouvert à tous les horizons, ouvert à tous et toutes".

Un projet vieux de vingt ans

Derrière ce projet se cache une envie de longue date et trotte dans la tête de Dominique Bernardé depuis déjà vingt ans. Pour y parvenir, le libraire a lancé une campagne de financement participatif Ulule. A ce jour, il a d'ores et déjà récolté 12 046 euros pour 220 contributeurs qui se sont vu remettre des œuvres graphiques (tote-bag, planche de BD…) autour du livre A la ligne de Joseph Ponthus.

De plus, la nouvelle librairie a bénéficié du soutien du Centre national du livre (CNL) et de l’association de développement de la librairie de création (Adelc), le Conseil régional de Bretagne, Lorient Agglo et Initiative Pays de Lorient. L'établissement culturel organisera pour les futurs clients des rencontres avec des auteurs et des éditeurs. Elle proposera également des animations artistiques et des partenariats avec des acteurs de la vie culturelle du Pays de Lorient. 

Un lieu-hommage à Joseph Ponthus 

Au printemps 2020, Dominique Bernardé, fait la rencontre de l'auteur Joseph Ponthus. Ensemble, ils échangent leur passion pour la littérature et des auteurs comme Jérôme Leroy, Henri Calet, Louis Calaferte, Thierry Metz, Pierre Autin-Grenier. Quelques temps plus tard, le libraire souhaite nommer sa librairie A la ligne, comme le roman de l'auteur breton disparu en février 2021.

« Nous étions devenus amis. Je lui avais annoncé l’idée de nommer ma future librairie du nom de son livre et ça l’avait enthousiasmé. Joseph n’est plus là, mais son esprit sera présent dans ce nouveau lieu dédié à la littérature », explique le propriétaire à Ouest France.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités