Madrigall prend aussi des mesures de soutien aux libraires | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 19.03.2020 à 10h49 (mis à jour le 19.03.2020 à 12h06) Coronavirus

Madrigall prend aussi des mesures de soutien aux libraires

La librairie Gallimard du boulevard Raspail fait peau neuve. - Photo OLIVIER DION

Le groupe présidé par Antoine Gallimard rejoint Editis, Média Participations et Hachette Livre qui ont reporté les échéances des libraires indépendants pendant la crise sanitaire. 

Le groupe Madrigall a annoncé, mercredi 18 mars, des mesures de soutien aux libraires indépendants dans un communiqué signé de son président, Antoine Gallimard. 

"Dans un esprit de solidarité et de responsabilité, nous avons décidé de reporter de soixante jours le paiement des échéances dues à fin mars par les librairies indépendantes, afin d’alléger au maximum leur trésorerie", indique le communiqué. Ces mesures concernent "l’intégralité des éditeurs distribués par la Sodis et UD". 

Contrairement à Hachette Livre qui a reporté de 60 jours les mois de mars, avril et mai, Madrigall indique que les prochains mois feront "l’objet d’une communication ultérieure".  Concernant Editis, les échéances de janvier, février et mars sont repoussées à juin. Média participations a, de son côté, reporté à juin les échéances de mars et avril.

Madrigall est le dernier grand groupe français à réagir à cette crise sanitaire qui affecte toute la chaîne du livre. Son président Antoine Gallimard appelle à "un renforcement immédiat de la concertation entre éditeurs, diffuseurs, distributeurs, libraires, enseignes et pouvoirs publics" et demande "la constitution d’un groupe ad hoc du Syndicat national de l’édition qui prendra sa part à ce grand mouvement de mobilisation générale, en lien avec toutes les parties prenantes, y compris les librairies françaises à l’étranger."

Au nom du groupe, Antoine Gallimard demande à l'Etat de s'enquérir des auteurs. "Il faut impérativement que notre filière soit en mesure de les accompagner dans ces circonstances de crise, en garantissant le versement des droits et en soutenant les dispositifs d’aide exceptionnelle de l’Etat et des sociétés de gestion collective", ajoute-t-il.

Tracts en numérique

Le communiqué ne fait pas mention d'un report des parutions au niveau du groupe. La maison d'édition Gallimard avait toutefois indiqué, mardi 17 mars, le report de l'ensemble des titres programmés, "à compter du 26 mars et jusqu'à fin avril". Dans l'office du 26 mars se trouvait le roman de Camille Laurens, Fille. Dans celui du 2 avril, la nouveauté de l'auteur britannique Ian McEwan, Le cafard

La maison d'édition a décidé de lancer en parallèle des parutions quotidiennes en format numérique de ses Tracts. Signés des auteurs maison, comme Danièle Sallenave ou Erri de Luca, ces textes brefs rendront compte de la crise sanitaire que le monde traverse actuellement.
close

S’abonner à #La Lettre