Un premier roman par jour

"Maître des eaux" de Patrick Coudreau à La Manufacture des livres

Patrick Coudreau - Photo JEAN-LUC BERTINI/LA MANUFACTURE DES LIVRES

"Maître des eaux" de Patrick Coudreau à La Manufacture des livres

Pendant les vacances de Noël, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée d’hiver. Avec Maître des eaux, à paraître à la Manufacture des livres, patrick Coudreau nous plonge dans l'univers de Mathias Grewicz.

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 26.12.2019 à 10h00,
Mis à jour le 26.12.2019 à 10h00

"Mathias Grewicz enrage. L’inondation a tué des bêtes, détruit des cabanons dans les jardins en contrebas du village, endommagé une poignée de maisons, mais pas un seul habitant n’y a laissé la peau."

Dans Maître des eaux, premier roman de Patrick Coudreau prévu le 3 janvier à la Manufacture des Livres, Mathias Grewicz revient dans son petit village de Brissole.

Mathias Grewicz est le fils d'une famille que l'on disait capable de commander à l'eau et de provoquer des catastrophes naturelles. Revenu habiter en pleine nature, près du village, il est décidé à faire payer ceux qui ont nui aux siens en déclenchant un incendie mais aurait rapporté la pluie dévastatrice. Les villageois veulent en finir et le traquent.

"Par un ornithologue écologiste, un premier roman en forme de thriller rural, qui se situe uniquement en extérieur, et où un jeune renard joue un rôle non négligeable." écrit Jean-Claude Perrier dans son avant-critique du roman publiée dans le numéro du 8 novembre.

Né à Bourges, Patrick Coudreau est journaliste, se spécialisant dans les questions d’écologie et de société, travaillant d’abord pour la presse écrite puis pour diverses institutions. Il commence à écrire à l'âge de 14 ans et publie trois recueils de poésie qui lui vaudront de recevoir deux prix littéraires. Il vit aujourd'hui dans les Yvelines.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités