Edition

Mein Kampf : "Attention : texte de propagande raciste"

Couvertures de l'édition allemande de 1925 et de l'édition française de 1934 parue aux Nouvelles éditions latines. - Photo DR/ROBY_ CC_Y-SA

Mein Kampf : "Attention : texte de propagande raciste"

Une pétition, soutenue par plusieurs éditeurs, réclame des avertissements pédagogiques dans les futures éditions de Mein Kampf, tombé dans le domaine public en 2016.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 15.01.2016 à 17h00,
Mis à jour le 15.01.2016 à 18h00

Les avocats Emmanuel Pierrat (blogueur à Livres Hebdo) et Philippe Coen (également président fondateur de l'association Initiative de prévention de la haine), sont à l'origine d'une pétition, lancée en ligne lundi 11 janvier sur le site internet de l'association, visant à faire figurer plusieurs avertissements dans les futures éditions de Mein Kampf.

Alors que le manifeste d'Adolf Hitler tombe en 2016 dans le domaine public, que sa première réédition scientifique en Allemagne s'est immédiatement retrouvée en rupture de stock, et que Fayard prépare une nouvelle édition française, la pétition met en avant la nécessité de faire apparaître un bandeau "Attention: texte de propagande raciste, antisémite et génocidaire". Surtout, une nouvelle introduction pédagogique au livre est proposée : 
"Les idées racistes, la xénophobie, l’antisémitisme, la haine de l’autre, sont toujours présentes en Europe et dans le monde d’aujourd’hui. On assiste même à un regain de la diffusion de ces appels à la haine et à la violence, facilitée par les nouvelles technologies, par Internet et les réseaux sociaux. Mein Kampf est disséminé par ces canaux, souvent dans des versions tronquées qui masquent une partie des idées les plus à même de repousser le lecteur. Le présent avertissement rappelle la responsabilité de l’éditeur d’une telle publication et la nécessité pédagogique de rappeler que des mots peuvent être meurtriers. "
Les idées racistes, la xénophobie, l’antisémitisme, la haine de l’autre, sont toujours présentes. Association Initiative de Prévention de la Haine
L'intégralité de cet avertissement est disponible en document téléchargeable

Soutien des éditeurs

Plusieurs maisons d'éditions ont d'ores et déjà apporté leur soutien à l'initiative, comme notamment Flammarion, Gallimard, Lionel Hoebeke, Le bord de l'eau, mais aussi Berg international éditions (Bruxelles) ou les éditions Metropolis (Genève). 

Vendredi 15 janvier, environ 150 personnalités du monde entier et de professions diverses avaient également signé la pétition, parmi lesquelles les écrivains ou éditeurs Mohammed Amin, Lionel Hoebeke, Philippe Karsenty, Philippe-Henri Latimier, Pierre-Etienne Lorenceau ou Olivier Orban. 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités