Michel Houellebecq suspend la promotion de son roman | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, avec AFP, le 08.01.2015 à 23h29 (mis à jour le 09.01.2015 à 18h47) Charlie Hebdo

Michel Houellebecq suspend la promotion de son roman

Photo OLIVIER DION

Très affecté par la mort de son ami Bernard Maris dans l’attentat contre Charlie Hebdo, l’écrivain quitte Paris. 

L’écrivain Michel Houellebecq suspend la promotion de Soumission, profondément affecté par la mort de son ami Bernard Maris dans l’attentat contre Charlie Hebdo, a indiqué jeudi 8 janvier son agent François Samuelson à l’AFP.

L’écrivain quitte Paris pour se mettre au vert, à la neige, a précisé son éditeur Flammarion, confirmant une information de France Info.

Bernard Maris, économiste de gauche, tué mercredi à l’âge de 68 ans, admirait profondément Michel Houellebecq, voyant en lui un analyste lucide du libéralisme, au point de lui avoir consacré un ouvrage, Houellebecq économiste, paru chez Flammarion en septembre dernier. 

La Une de Charlie Hebdo le jour de l'attentat représentait une caricature de Michel Houellebecq, et plusieurs pages étaient consacrées à ce roman qui imagine une France gouvernée par un parti musulman en 2022.

L’écrivain français était depuis le week-end dernier omniprésent dans les médias pour promouvoir son roman, publié mercredi 7 janvier par Flammarion avec un premier tirage de 150 000 exemplaires.

Ce même jour, les locaux du 6e arrondissement de la maison d’édition avaient été évacués dans l’après-midi par mesure de sécurité. 

Avant de quitter Paris, Houellebecq a enregistré jeudi 8 janvier un entretien avec Antoine de Caunes, consacré à son livre et à l’attentat, qui devrait être diffusé vendredi 9 janvier au soir sur Canal+, a précisé Flammarion.

Selon François Samuelson, Houellebecq ne bénéficie pas actuellement d’une protection policière.

Mise à jour du 9 janvier : En raison des événements survenus dans la journée, "Le Grand Journal" a reporté la diffusion de l’entretien entre Michel Houellebecq et Antoine De Caunes au lundi 12 janvier, sous réserve de l’actualité.
close

S’abonner à #La Lettre