Nomination

Pascal Perrault, nouveau directeur général du CNL

La façade du bâtiment du CNL, rue de Verneuil, à Paris - Photo HANNAH ASSOULINE

Pascal Perrault, nouveau directeur général du CNL

Il remplace Emmanuelle Bensimon-Weiler, nommée conseillère médias, livre et industries culturelles au cabinet de la ministre de la Culture en juillet dernier.

Par Vincy Thomas,
Créé le 26.01.2021 à 19h18,
Mis à jour le 26.01.2021 à 20h00

"Par arrêté de la ministre de la Culture, Pascal Perrault est nommé directeur général du Centre national du livre (CNL), en remplacement d’Emmanuelle Bensimon-Weiler" indique l'institution dans un communiqué, précisant qu'il a pris ses fonctions le 22 janvier.  Le poste était vacant depuis juillet quand Emmanuelle Bensimon-Weiler a été nommée conseillère médias, livre et industries culturelles au cabinet de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. A l'automne, le ministère avait choisi Régine Hatchondo pour remplacer Vincent Monadé à la présidence du CNL.

Pascal Perrault, diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA), promotion Simone Veil, et de l’Institut d’études politiques de Grenoble, était, depuis 2017, chef de service, adjoint à la directrice générale de la Création artistique du ministère de la Culture. Toujours au sein de la direction générale de la Création artistique (DGCA), il a occupé les postes de directeur général par intérim de juillet à novembre 2018, et de sous-directeur des affaires financières et générales entre 2016 et 2017.

Il a débuté sa carrière en 1996, au sein de la direction des finances de la Mairie de Paris, où il a occupé les postes d’adjoint au chef de bureau de la synthèse budgétaire et celui d’adjoint au chef de bureau « Emprunts, trésorerie, assurances ». Il a ensuite rejoint la direction du Budget au ministère des Finances, où il a exercé plusieurs fonctions, de 2006 à 2011. Puis, de 2011 à 2016, Pascal Perrault a été directeur financier, juridique et des moyens du musée du Louvre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités