Pauline Delabroy-Allard, "Ça raconte Sarah" chez Minuit | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 02.08.2018 à 14h00 (mis à jour le 04.08.2018 à 11h25) Un premier roman par jour

Pauline Delabroy-Allard, "Ça raconte Sarah" chez Minuit

Pauline Delabroy-Allard - Photo DELPHINE CHANET

Pendant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire 2018. Sur fond de passion amoureuse, Pauline Delabroy-Allard aborde la fin de vie et la folie. Ça raconte Sarah paraîtra chez Minuit le 6 septembre. 

"Dans la pénombre de trois heures du matin, j’ouvre les yeux." Allongée dans son lit, la narratrice meurt de chaud. Mais elle n’ose pas se lever et ouvrir la fenêtre, de peur de réveiller la femme qui dort à ses côtés. Un peu plus tard, au cœur d’un "printemps comme un autre", elle rencontre Sarah, "sa beauté mystérieuse", ses yeux d’une couleur insolite. Une passion naît entre les deux femmes. L’une, atteinte d’un cancer du sein, arrive à la fin de sa vie. L’autre, tourmentée par l’amour, sombre peu à peu dans la folie. 

Avec Ça racontre Sarah, à paraître chez Minuit le 6 septembre, Pauline Delabroy-Allard est en lice pour le prix "Envoyé par la poste" 2018

Née en 1988, Pauline Delabroy-Allard est professeure documentaliste au lycée Michelet de Vanves (Hauts-de-Seine). Elle a écrit pour En attendant Naudeau, journal en ligne de littérature, des idées et des arts. 

 
close

S’abonner à #La Lettre