Payot oblige Migros à arrêter la vente de livres | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 29.04.2020 à 16h57 (mis à jour le 29.04.2020 à 17h00) Suisse

Payot oblige Migros à arrêter la vente de livres

La plus grande chaîne de distribution suisse a enfreint la loi en vendant des livres durant la période de confinement. La justice l'a rappelée à l'ordre en lui demandant de retirer les livres de ses rayons.

Vendredi dernier, la chambre civile de la cour de justice de Genève a demandé au distributeur Migros  de cesser de vendre des livres, après une plainte des librairies Payot, a révélé la radio suisse RTS.

La groupe a désormais « interdiction de vendre des livres dans ses magasins » romands, car ils ne sont pas considérés comme des produits de première nécessité. Le tribunal a émis des mesures provisionnelles et superprovisionnelles lui intimant l’ordre, « avec effet immédiat », de retirer de la vente les livres ou d’interdire celle-ci dans ses magasins.
 
Dans un deuxième temps, Pascal Vandenberghe, P-DG de Payot, a déclaré à la radio helvétique que « le procureur de Genève a reçu une plainte pénale à l’encontre de Migros pour concurrence déloyale due au non respect de l’ordonnance fédérale » du 13 mars, liée au confinement du pays.

589 supermarchés
 
Migros avaient maintenu et même étendu l’offre de livres, selon le patron de la chaîne de librairies. Depuis cette décision de justice, les livres auraient été complètement retirés de la vente dans les magasins de Genève et Vaud, selon le porte-parole de Migros interrogé par la RTS.
 
Plus important distributeur suisse avec 589 supermarchés, Migros, conglomérat de coopératives, possède aussi les librairies Ex-Libris, toutes implantées en Suisse alémanique.
 
Payot avait fermé ses librairies mi-mars et rouvert son site marchand le 6 avril.
 
close

S’abonner à #La Lettre