On pourrait lire plus de 200 livres avec le temps passé sur les réseaux sociaux | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 10.01.2019 à 14h12 (mis à jour le 11.01.2019 à 11h15) Internet

On pourrait lire plus de 200 livres avec le temps passé sur les réseaux sociaux

Photo OLIVIER DION

Un jeune Américain a calculé que le temps moyen passé par les Américains sur les réseaux sociaux était équivalent à 417 heures de lecture.

Dans un texte publié le 6 janvier sur le site Medium, Charles Chu a effectué un calcul mathématique très simple démontrant que le temps passé sur les réseaux sociaux empêchait de lire des livres. Devenu un gros lecteur depuis quatre ans, il assure avoir lu 400 livres durant cette période, tout en affirmant que la lecture de ces ouvrages a changé sa vie. "Lire 200 livres par an est une chose étonnante. Mais la vérité est que tout le monde peut le faire", explique-t-il.

Pour cela, il a effectué un simple calcul. "Un Américain moyen lit environ 200 à 400 mots par minute" et "un livre de non-fiction typique comprend environ 50 000 mots". 50 000 mots multiplié par 200 livres est égal à 10 000 000 de mots, soit 25 000 minutes de lecture ou 417 heures.

Or, Charlie Chu note qu'un Américain passe en moyenne 705 heures sur les réseaux sociaux (et 2737 heures devant son écran de télévision). Critiquant le temps perdu sur Twitter ou à regarder une série, il considère donc que ces 3442 heures sur un écran, ce sont 1600 livres que l'on pourrait lire chaque année.

En France, si on prend en compte les plus récentes statistiques sur le sujet, 60% des Français utilisent les réseaux sociaux, avec un temps passé (1250 heures par an) qui dépasse largement celui des Américains. La part des fictions audiovisuelles et des jeux vidéo est en forte progression chez les moins de 30 ans, prenant chaque année un peu plus de leur temps de loisirs mais aussi de leur pouvoir d'achat. La récente enquête d'Hadopi parue en décembre 2018 montre que les 15-24 ans paient de plus en plus l'accès aux contenus culturels dématérialisés,  principalement par des offres par abonnement. Autant de temps en moins pour la lecture...




 

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre