Crise sanitaire

Réouverture des commerces : "pas d'annonces supplémentaires"

Une lectrice en librairie - Photo DR

Réouverture des commerces : "pas d'annonces supplémentaires"

Gabriel Attal a laissé entendre mercredi 18 novembre à l’issue du Conseil des ministres que les librairies ne pourraient pas rouvrir dès le 27 novembre, jour du Black Friday. Bruno Le Maire demande à la grande distribution et aux plateformes de commerce en ligne de décaler cette opération commerciale.

J’achète l’article 1.50 €

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 18.11.2020 à 18h25,
Mis à jour le 18.11.2020 à 19h00

Le chef de l’Etat a réuni mercredi 18 novembre les membres du gouvernement en Conseil de défense puis en Conseil des ministres pour statuer sur la réouverture des petits commerces. À l’issue du Conseil, le porte-parole de l’Elysée, Gabriel Attal, a annoncé que les librairies ne seraient pas autorisées à rouvrir au 27 novembre, jour du Black Friday. Bruno Le Maire a déjà demander à décaler ce jour de méga-soldes. "Est-ce que vraiment, vendredi prochain, c’est la bonne date pour organiser un “Black Friday” ? Ma réponse est non", a affirmé le ministre lors de la séance de questions au gouvernement au Sénat.
 
Gabriel Attal a déclaré qu’il s’agissait d’un sujet majeur et qu’il comprenait que l’attente était considérable pour les commerçants, mais il a regretté de ne pas avoir d’annonces supplémentaires à faire par rapport aux déclarations du Premier ministre le 12 novembre. Le Président de la République, Emmanuel Macron, devrait s'adresser aux Français la semaine prochaine.
 
"Nous travaillons et nous nous donnons les moyens" d’arriver à une réouverture des commerces a assuré le porte-parole du gouvernement. Il évoque une possible réouverture des commerces "autour du 1er décembre" sous réserve de l’amélioration de la situation sanitaire. Le protocole sanitaire doit aussi être adopté en concertation avec les commerçants avant un allègement du confinement.

"Relâcher nos efforts maintenant, c’est prendre le risque de les avoir faits pour rien" a déclaré Gabriel Attal, qui a invité les commerçants à se tourner vers l’ensemble des dispositifs d’aide financières mises à leur disposition sur le site du ministère de l’Economie.
 
Depuis le premier jour du reconfinement, les librairies sont autorisées à ouvrir en click and collect, mesure jugée insuffisante pour les professionnels du secteur pour combler leur chiffre d’affaires.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités