Reconfinement

Roselyne Bachelot croise les doigts pour une réouverture prochaine des librairies

Roselyne Bachelot croise les doigts (presque) en direct - Photo OEED/FRANCE 2

Roselyne Bachelot croise les doigts pour une réouverture prochaine des librairies

Invitée de l'émission de Laurent Ruquier, samedi 14 novembre sur France 2, la ministre de la Culture a confirmé qu'elle souhaitait que les librairies rouvrent le plus rapidement possible.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 15.11.2020 à 13h44,
Mis à jour le 15.11.2020 à 14h00

Dans "On est (presque) en direct", l'émission de deuxième partie de soirée de Laurent Ruquier le samedi soir sur France 2, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot était l'invitée du "Face à Face". Consciente de ne pas pouvoir rassurer tous ces artistes qui ne peuvent pas exercer leur métier, elle a assuré qu'elle ne regrettait pas d'être à son poste, même si la situation du secteur est actuellement "tragique", malgré toutes les aides déversées.

En présence de Léa Salamé, Carla Bruni, David Foenkinos et Grand Corps Malade, elle a rappelé que ce sont "650000 personnes qui vivent de la culture dans notre pays." Une grande partie de l'entretien s'est concentrée sur les librairies, devenues enjeu national de ce deuxième confinement décidé le 30 octobre dernier. Elle considère et confirme que "ce n’est pas absurde" de fermer tous les points de ventes de livres, y compris ceux des hypermarchés dans les conditions sanitaires actuelles.

Roselyne Bachelot n'a pas ménagé sa déclaration d’amour aux libraires : "Une librairie est un lieu magique, un lieu extraordinaire. Je considère que ce n’est pas d’abord un commerce, mais un lieu de culture, au même titre qu’un musée ou qu’un théâtre. Ce n’est pas un lieu où on achète des livres comme on achète un paquet de nouilles ou un paquet de yaourts dans un supermarché. C’est un lieu où on reste (…). On parle, on feuillette les livres, on les touche, on les repose, on regarde la quatrième de couverture…" Cependant, pour elle le problème est ailleurs et concerne directement l'objet livre : "la rémanence du Sars-CoV-2 sur des surfaces inertes est entre 7 et 10 heures. Donc il faudrait des techniques d’asepsie encore plus présentes que le simple gel hydroalcoolique et le masque."
 
La ministre assure être "en train de travailler pour la réouverture des librairies".  Cette date "se rapproche" selon elle, affirmant qu'elle "travaille avec les libraires, avec tous ceux qui vendent des livres, avec les éditeurs aussi. La situation sanitaire est en train de se desserrer, et dès qu’on le peut, dès que la situation va le permettre on va rouvrir les librairies."
 
En conclusion, Laurent Ruquier lui a demandé s'il y avait un espoir que cette réouverture s'effectue le 1er décembre prochain. La ministre a alors tendu ses deux mains, en croisant les doigts, voulant y croire sans le pouvoir le confirmer.

L'émission a été vue par 1,19 million de téléspectateurs (16,1% de parts de marché). C'est un record depuis son lancement en septembre, et la première fois qu'elle dépasse le million de téléspectateurs. Un score que l'animateur n'avait pas atteint depuis avril 2018.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités