GRANDS PRIX D'AUTOMNE

[Sur la route du Goncourt 2021] Lilia Hassaine, « Soleil amer » (Gallimard) : les racines et les branches d'une famille

Lilia Hassaine - Photo FRANCESCA MANTOVANI

[Sur la route du Goncourt 2021] Lilia Hassaine, « Soleil amer » (Gallimard) : les racines et les branches d'une famille

Dans l'attente de connaître le 3 novembre le nouveau lauréat 2021 du prix Goncourt, Livres Hebdo revient sur les 16 romans de la première sélection.

Par Dahlia Girgis,
Créé le 21.09.2021 à 16h20,
Mis à jour le 21.09.2021 à 17h00

Le prix littéraire le plus attendu de la saison, le Goncourt, annoncera son lauréat 2021, le 3 novembre. Livres Hebdo vous propose de revenir sur chacun des 16 romans en lice, révélé dans une première sélection le 7 septembre.
 
Dans Soleil amer, paru le 19 août chez Gallimard, l'écrivaine et journaliste Lilia Hassaine retrace l'histoire d'une famille sur trois générations. Le roman démarre en 1959 en Algérie. Naja y élève seule ses trois filles : Maryam, Sonia et Nour. Son époux Saïd travaille dans les usines Renault de Boulogne-Billancourt en France. En 1965, le couple et leurs enfants se rejoignent en banlieue parisienne dans un logement social. La mère tombe à ce moment enceinte de deux faux jumeaux

Elle décide de faire don d'un des nourrissons à Kader, le frère de Saïd, qui ne peut pas avoir d'enfant avec sa femme. "
Saïd leur donne son aîné, qui se prénommera Daniel et sera élevé bourgeoisement, à la française. Lui garde Amir, plus chétif, taiseux mais surdoué, notamment en dessin. Lequel sera victime de son statut social. Nul n'a le droit de révéler aux jumeaux qu'ils sont frères. Néanmoins, quelque chose de fort les unit", détaille dans son avant-critique Jean-Claude Perrier.

Une troisième partie se déroule en 1997. Après le décès d'Amir, Daniel part en Algérie à la recherche de ses origines. Il est accompagné de ses deux filles, dont l'une s'attaque à l'écriture d'un roman.

Ecrire sur la double culture

Tiré à 10000 exemplaires, le roman Soleil Amer a été sélectionné parmi les finalistes du prix Blù Jean-Marc Roberts. Un intérêt croissant pour l'ouvrage se traduit par une hausse des ventes. L'ouvrage, écoulé à près de 4000 exemplaires selon GFK, se classe 30e dans le top 50 non-fiction des meilleures ventes GFK/Livres Hebdo.

Née en 1991 à Corbeil-Essonnes, Lilia Hassaine a publié son premier roman en 2019. La journaliste de Quotidien s'attaquait dans L'oeil du paon (Gallimard) à la question de l'intégration. L'ouvrage faisait notamment partie des lectures d'été 2020 de l'académie Goncourt.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités