Montreuil 2021

Sylvie Vassallo : « Un salon très renouvelé dans son concept »

Sylvie Vassallo. - Photo Olivier Dion

Sylvie Vassallo : « Un salon très renouvelé dans son concept »

La 37e édition du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil se déroulera du 1er au 6 décembre autour de la thématique « Nous ! ». Hybride et ouvert sur les territoires, l'événement sort transformé de la crise sanitaire. Explications avec sa directrice, Sylvie Vassallo.

J’achète l’article 1.5 €

Par Charles Knappek ,
Créé le 27.11.2021 à 09h30 ,
Mis à jour le 30.11.2021 à 09h00

Après une édition 2020 contrainte par la pandémie, dans quel état d'esprit abordez-vous ce salon de Montreuil ?

Je l'aborde avec enthousiasme, détermination mais aussi prudence. Nous nous réjouissons de retrouver des formats plus habituels, sans perdre de vue que cette édition 2021 sera transitoire. La crise sanitaire n'est pas finie et nous impose la prudence quant aux conditions d'accueil du public. L'exposition monumentale « Notre Usine à Nous ! », qui rassemble une soixantaine d'illustrations géantes de huit talents européens de la littérature jeunesse, se tiendra par exemple en plein air afin d'être accessible au plus grand nombre. Elle servira aussi de porte d'entrée au salon.

Le salon 2020 avait été le théâtre de nombreuses expérimentations, notamment digitales. Qu'en reste-t-il cette année ?

Ces expérimentations se sont globalement avérées pertinentes pour mettre en valeur la création jeunesse, elles seront reconduites cette année. Nous proposons ainsi un événement plus hybride et très renouvelé dans son concept. Outre le lieu de rencontre classique du site de Montreuil, le salon se déploiera à des échelles beaucoup plus larges. Une partie de la programmation a été confiée à 500 espaces littéraires partenaires (librairies, bibliothèques, centres de documentation, lieux culturels...) pour faire rayonner l'événement à travers toute la France. Nous reconduisons également la télévision du salon qui diffusera un programme inédit d'émissions littéraires sur Internet et sur le canal 34 de la TNT, en partenariat avec Vià93 et Muséum TV. L'an dernier, la Télé du Salon avait été un réel succès avec 500 000 personnes touchées dans une trentaine de pays.

[[asset:image:364073 {"dummy":"","field_asset_image_copyright":["Olivier Dion"],"field_asset_image_desc_long":["Directrice du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil - Sylvie Vassallo - Salon du livre et de la jeunesse"],"field_asset_image_desc":["\u003Cp\u003ESylvie Vassallo.\u003C\/p\u003E"],"field_xml_id":["316909"]}]]

Qu'en sera-t-il de l'accueil des professionnels ?

La situation ne nous permet pas d'organiser la soirée d'inauguration comme nous le faisons habituellement car il est interdit de consommer autour des stands dans un espace fermé. Nous travaillons donc à une forme inaugurale différente. En revanche, les journées professionnelles sont étendues. Outre les rencontres du lundi, des plateformes de rencontres professionnelles par visioconférence seront mises en place le jeudi et le vendredi.

Les éditeurs ont-ils répondu présents ?

Presque tous les éditeurs jeunesse ont repris un stand, même si l'on sent bien que la crise est plus difficile pour les indépendants, dont certains ont décommandé. Le marché de la petite édition sera néanmoins étendu car plusieurs nouveaux éditeurs seront bien présents.

Quelles seront les conditions pour accéder au salon ?

Le passe sanitaire sera demandé à partir de 12 ans et nous offrirons la possibilité aux personnes non vaccinées de se faire tester à l'entrée. Comme l'exposition « Notre Usine à Nous ! » est sur l'espace public, elle sera accessible sans passe. Des règlements spécifiques s'appliqueront aux publics scolaires, qui ne pourront pas rester plus de trois heures sur site. En vue d'un accueil agréable et de qualité pour tous, nous avons réduit également les jauges scolaires. Cette année, 650 à 700 groupes scolaires feront le déplacement, contre un millier avant la crise sanitaire. L'accès sera gratuit en semaine et payant le week-end avec un système de réservation qui ouvre droit à un Chèque Lire.

[[asset:image:364072 {"dummy":"","field_asset_image_copyright":["Olivier Dion"],"field_asset_image_desc_long":["Directrice du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil - Sylvie Vassallo - Salon du livre et de la jeunesse"],"field_asset_image_desc":["\u003Cp\u003ESylvie Vassallo.\u003C\/p\u003E"],"field_xml_id":["316908"]}]]

Avez-vous imaginé de nouveaux espaces ?

Nous créons l'espace « Des livres à soi ». C'est un dispositif qui forme les parents à la littérature jeunesse et favorise la lecture partagée dans un contexte familial. Nous installons aussi une salle « L'aire de jeu » qui proposera des jeux littéraires créés pour une part par le salon et pour une autre part par les éditeurs eux-mêmes.

Que signifie la thématique de cette année, « Nous ! » ?

Avec ce « Nous ! » collectif, nous avons voulu valoriser l'esprit d'équipe à travers la littérature jeunesse, en particulier après une période où le rapport au commun a été fragilisé. C'est aussi notre manière de faire écho à la lecture grande cause nationale avec en résonance la question de savoir comment élargir la population des lecteurs, qui sera abordée lors de la journée professionnelle du lundi. Toujours dans cet esprit collectif, et en lien avec le Bief et l'Institut français, nous recevrons des délégations internationales car, je le rappelle, la jeunesse occupe une place de premier plan sur le marché des cessions de droits.

Les dernières
actualités