Édition

Trois finalistes pour le Concours du premier roman jeunesse

Photo GALLIMARD JEUNESSE

Trois finalistes pour le Concours du premier roman jeunesse

Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama ont dévoilé les noms des trois finalistes de la quatrième édition du Concours du premier roman jeunesse.

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 06.07.2021 à 15h45,
Mis à jour le 06.07.2021 à 17h03

Les finalistes du quatrième Concours du premier roman jeunesse ont été annoncés le 5 juillet. L’équipe éditoriale de Gallimard Jeunesse les a sélectionnés parmi plus de 1500 manuscrits reçus entre le 3 décembre 2020 et le 4 avril 2021. Le lauréat sera annoncé dans le cadre du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, à Montreuil.
 
Les trois finalistes :

- La clé des champs, par Audrey Faulot
Dans son premier roman, l’enseignante-chercheuse en littérature française du XVIIIe siècle raconte l’histoire de Robine Larcin, considérée comme le mouton noir de sa célèbre famille de voleurs. Elle est envoyée par ses parents dans un redoutable pensionnat qui se fait fort de remettre dans le mauvais chemin les enfants trop honnêtes.

- Fort Ressac, par Pauline Aupied
La jeune professeure de lettres classiques de 24 ans réalise le premier tome d’une tétralogie. Elle narre l’histoire des Azuriens, peuple des eaux, qui vivent barricadés depuis seize ans à Fort Ressac, assiégés par les Pyres et frappés par une terrible épidémie. Le destin de l’apprenti guérisseur Nérée bascule quand il découvre que les ennemis ont disparu depuis déjà plusieurs jours.

- Nos cadavres d’étoiles, par Zoé Le Priol
L’étudiante en lettres modernes de 19 ans signe un récit en vers libres, où elle raconte l’histoire de Swann, qui se sent invisible, malgré un mal-être existentiel et une emprise familiale. L’été du bac promet d’être comme tous les autres pour la jeune fille… jusqu’à ce qu’elle rencontre Vadim.
La lauréate sera accompagnée dans le travail de son manuscrit jusqu’à la publication de son premier roman et signera un contrat d’édition avec Gallimard Jeunesse. Le livre et son auteure bénéficieront d’un lancement exceptionnel.

Le Concours du premier roman jeunesse s’adresse aux auteurs de tous les âges n’ayant jamais été publiés pour la jeunesse. Le concours "se veut être une invitation à tous ceux qui écrivent pour la jeunesse et voudraient faire connaître leur texte". Lors de la précédente édition, Kamel Benaouda avait remporté le prix avec Norman n’a pas de super-pouvoir, paru en novembre 2018 chez Gallimard Jeunesse.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités