Adaptation

Un chien (stupide), une chamane, un névrosé et un traître au cinéma

Yvan Attal dans "Un chien Stupide"

Un chien (stupide), une chamane, un névrosé et un traître au cinéma

Le 30 octobre sortent dans les salles de cinéma Un chien stupide, d'après John Fante, Un monde plus grand, inspiré de la vie de Corine Sombrun, Doctor Sleep, adapté de Stephen King, et Le traître, portrait d'un mafieu repenti.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 29.10.2019 à 15h33,
Mis à jour le 29.10.2019 à 16h01

Yvan Attal adapte le roman de John Fante, Mon chien stupide (Bourgois, 10-18), au cinéma. Le romancier situait son récit dans la Californie des années 1960. Le réalisateur a transposé l’action dans le Pays Basque de nos jours, avec quelques incursions amusantes chez un éditeur parisien. Car le film met en scène un écrivain, qui n’a rien écrit de bon depuis son premier roman, best-seller louangé par tous. La faute à la routine : époux d’une femme proche de la dépression, père de quatre boulets. L’arrivée d’un chien dans son jardin un soir d’orage va lui permettre de déclencher le départ de chacune de ses progénitures, afin de retrouver l’inspiration.
 

Le roman de John Fante est paru aux Etats-Unis en 1986, et en France l’année suivante chez Christian Bourgois avec une traduction de Brice Matthieussent. L’écrivain et scénariste américain a rarement été adapté au cinéma (Demande à la poussière, en 2006, a été la dernière tentative). Yvan Attal, en loser faisant sa crise de la cinquantaine et rêvant de vivre à Rome, et Charlotte Gainsbourg, en femme au foyer ne supportant plus de se sacrifier, donnent vie à l'humour féroce et grinçant du livre à travers de cette chronique familiale dévastatrice. C’est la première fois qu’Yvan Atall adapte un roman pour l’un de ses films. Il prépare actuellement l'adaptation du Petit Nicolas.
 

Chaman, docteur et traître

Un monde plus grand. Fabienne Berthaud envoie Cécile de France dans les steppes de Mongolie. L’actrice incarne Corine Sombrun, revenue transformée par son voyage en se confrontant aux rites chamaniques et à la transe. Cette histoire vraie, et ses conséquences, l’ethnomusicienne l’a racontée dans plusieurs livres, tous parus chez Albin Michel : Journal d’une apprentie chamane (2002), Mon initiation chez les chamanes (2004), Les tribulations d’une chamane à Paris (2007), Les esprits de la steppe : avec les derniers chamanes de Mongolie (2012, réédition en poche chez Pocket il y a un mois).
 
Doctor Sleep. Le roman de Stephen King (Albin Michel, 2013), suite de The Shining, met en scène Ewan McGregor. Le livre s’est vendu à plus de 300000 exemplaires en France tous formats confondus. C’est la quatrième adaptation en long métrage d’une histoire du maître de l’horreur cette année.
 
Le Traître. Marco Bellocchio signe un formidable portrait d’un baron de la mafia sicilienne, Tommaso Buscetta, qui décidera de trahir les siens et entraînera l’un des plus grands procès contre la « pieuvre » en Italie. Si le livre de Pino Arlacchi, Buscetta, la mafia par l’un des siens (Le félin, 1996) est désormais indisponible, on peut se pencher sur plusieurs livres retraçant l’histoire de ce monde souterrain qui fascine tant le cinéma : Histoire de la Sicile : de l’Antiquité à Cosa Nostra de John Julius Norwich (Tallandier, 2018), Giovanni Falcone, un seigneur en Sicile (Manitoba-Belles Lettres, 2014), Histoire de la mafia : Des origines à nos jours de Salvatore Lupo (Flammarion, 2009) ou encore Cosa Nostra : La Mafia sicilienne de 1860 à nos jours de John Dickie (Perrin, 2007).





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités