Manifestations

Une première Nuit des idées au quai d'Orsay

Une première Nuit des idées au quai d'Orsay

Le 27 janvier, le ministère des Affaires étrangères et l'Institut français proposent au grand public une expérience inédite au quai d'Orsay: une Nuit des idées qui réunira artistes, écrivains et intellectuels venus "imaginer le monde de demain".

J’achète l’article 1.50 €

Par Michel Puche,
Créé le 15.01.2016 à 15h24,
Mis à jour le 15.01.2016 à 16h00

"Offrir une scène à la circulation internationale des idées à laquelle la France est tant attachée": tel est l'objectif de cette première Nuit des idées voulue par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et portée par l'Institut français. Elle se déroulera le 27 janvier et rassemblera une cinquantaine d'intellectuels, parmi lesquels de nombreux écrivains. Sont ainsi annoncés Gwenaëlle Aubry, Laurent Binet, Miguel Bonnefoy, Marie Darrieussecq, Céline Minard, Lydie Salvayre, Alice Zeniter... Des auteurs souvent issus de la nouvelle génération et qui liront des textes de leur choix.

Les dialogues proposés au public mettront en présence, à chaque fois, un invité français et un étranger. La première rencontre permettra au sociologue Bruno Latour d'échanger avec l'urbaniste Rem Koolhaas (Pays-Bas) sur le thème "Dans quel monde vivrons-nous?". L'historien Patrick Boucheron, désormais professeur au Collège de France, sera ensuite confronté à son collègue Achille Mbembe (Cameroun) sur la question "Quelles frontières?". Pierre Rosanvallon et Saskia Sassen, sociologue et économiste au Pays-Bas, débattront eux de la citoyenneté. Le débat phare de cette soirée ("Quelle justice pour quel avenir?") associera Robert Badinter et Stephen Breyer, membre de la Cour suprême des Etats-Unis.

Food truck et  librairie éphémère

Circulation des idées mais aussi circulation du public à l'intérieur de ce prestigieux ministère, représentatif de l’art décoratif du second Empire: les organisateurs disposent d'une jauge de 1000 personnes, qui se verront proposer, en plus des rencontres et lectures publiques, les services d'un bar à eau et d'un food truck. La Nuit s'ouvrira dès 18h et s'achèvera à 2h du matin. Elle est ouverte à tous, sur réservation et dans la limite des places disponibles. La présence du ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius, est annoncée.

La librairie Mollat, partenaire de cet événement, s'est vu confier l'organisation d'une librairie éphémère, dans un salon dédié de l'hôtel du ministre, et proposera une sélection d'ouvrages des invités. Elle procédera également à la captation des interventions, qui seront disponibles par la suite sur son site et sur celui du ministère de la Culture et de l'Institut français.

Les organisateurs surfent avec cette manifestation (décalée dans la nuit et dans un lieu exceptionnel) sur un concept (ni colloque, ni séminaire) qui a déjà fait ses preuves. Des Nuits des idées (ou de la philosophie) ont déjà rencontré un grand succès, à Berlin, à New York, à Rabat... Une autre Nuit des idées aura d'ailleurs lieu le même jour à Beyrouth, et comme à chaque fois en partenariat avec l'Institut français. A Paris, il s'agira surtout de prendre le contre-pied d'un débat intellectuel français pour le moins assez nostalgique, et aux mains d'essayistes médiatiques, en donnant la parole à des intervenants partagés entre leur champ de recherche et leur désir de s'adresser au grand public.

Tout le programme sur: http://www.institutfrancais.com (et Réservation)


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités