625 auteurs, éditeurs et libraires interpellent Emmanuel Macron | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 23.05.2020 à 13h22 (mis à jour le 23.05.2020 à 14h00) - 1 commentaire Crise

625 auteurs, éditeurs et libraires interpellent Emmanuel Macron

Emmanuel Macron le 7 mai 2020 - Photo OLIVIER DION.

Dans une tribune publiée samedi 23 mai dans Le Monde, un collectif de 625 acteurs du livre demande au président de la République un plan de relance pour l'ensemble de la filière. 

"Monsieur le président de la République, n'oubliez pas le livre !" Dans une tribune publiée samedi 23 mai sur le site internet du Monde, un collectif de 625 auteurs, éditeurs et libraires demande à Emmanuel Macron d'engager un plan de relance pour le livre. Parmi les signataires figurent notamment Maylis de Kerangal, Pierre Lemaitre, Karine Tuil, Françoise Nyssen, Vincent Montagne, Antoine Gallimard et Xavier Moni. 

Cet appel fait suite aux mesures de soutien au monde culturel dévoilées le 6 mai par le président de la République. Des annonces dans lesquelles "le livre était étrangement absent", comme le soulignait Pierre Dutilleul, directeur général du Syndicat national de l'édition (SNE), dans une interview à Livres Hebdo

"La fermeture complète des librairies a entraîné, pour celles-ci, une perte de la quasi-totalité de leur chiffre d’affaires et de plus de 80 % pour les maisons d’édition. Distributeurs, diffuseurs et imprimeurs ont de ce fait été lourdement affectés. Les auteurs, privés de ventes de livres et de rencontres rémunérées, connaissent une perte de revenus sans précédent. Le monde du livre est en danger", rappellent les signataires de la tribune.

Le plan de relance "passe par une politique résolue de soutien à l’offre – subventions, prêts, exonération de charges sociales et de taxes… – et par une amplification ponctuelle de la demande, avec des commandes massives par les bibliothèques et des opérations d’envergure liées au Pass culture et au Chèque Lire", détaille le texte. Les 625 signataires demandent à Emmanuel Macron d'apporter "une aide de plusieurs centaines de millions d'euros", en plus du plan d'urgence de cinq millions d'euros adopté le vendredi 3 avril par le Centre national du livre (CNL). "Il y a une urgence absolue à intervenir avant l’été", insistent-ils. 

1 commentaire déjà posté

Alain - il y a 2 mois à 08 h 11

Tribune bienvenue pour une aide indispensable.

close

S’abonner à #La Lettre