Bande dessinée

A quelques mois de la fin de l'année de la BD, le ministère de la Culture dresse un premier bilan de ce qui a déjà été organisé. Annoncée en janvier 2019 par Franck Riester, alors ministre de la Culture, l'année de la BD souhaite encore mettre en lumière le rôle fédérateur du 9e art sur le plan populaire, artistique, culturel, patrimonial, educatif, académique, professionnel et international.

Le ministère commence par souligner la mobilisation exceptionnelle du public et des acteurs autour de cette manifestation et annonce que 2130 événements répertoriés organisés par 1313 lieux. Il a également rappelé les principaux temps forts de la manifestation sur plusieurs plans. Pour promouvoir la bande dessinée auprès du public et valoriser le 9e art auprès des publics empêchés et éloignés du livre et de la lecture, le ministère le ministère avait misé sur Les Villages BD, organisés par le Centre national du livre à Lille du 26 juillet au 9 août 2020 et à Brest les 19 et 20 septembre 2020, ou encore l'opération Toute la France dessine!. Cette dernière a entraîné plus de 300 ateliers de découverte du 9e art et de pratique du dessin.

Sur le plan artistique, le ministère de la Culture a misé sur plusieurs expositions "Picasso et la bande dessinée", inaugurée le 21 juillet au Musée Picasso à Paris, "Catherine Meurisse, la vie en dessin" la Bibliothèque publique d’information à Paris, à partir du 30 septembre et désormais en parcours virtuel, ou encore L’exposition inédite "Largo Winch, aventurier de l’économie" à Citéco (Paris), à l'occasion du 30e anniversaire de la saga.

A l'échelle internationale, la vitalité des créatrices et des créateurs français à l’étranger, ainsi que le rôle de la bande dessinée dans le plaisir de la lecture et la découverte de la langue française se sont illustrés à travers la "Fête de la BD : de la bulle à l’écran" à l’Alliance française de Dubaï, du 2 novembre au 12 décembre, le "Bilili BD – Festival international de la bande dessinée du Congo", du 1er au 5 décembre 2020, ou encore l’exposition virtuelle "Afropolitan Comics", conçue dans le cadre du Festival national des arts 2020 de Johannesburg en Afrique du Sud en partenariat avec l’Institut Français d’Afrique du Sud, et qui a été mise en ligne le 9 novembre 2020.

Cependant, le bilan reste en demi-teinte: les musées sont fermés en France depuis la fin octobre. les manifestations ont été annulées à cause de la pandémie, à commencer par le FIBD qui tiendra sa partie festive en juin et non en janvier, et quatre parrains-marraines - Jul, Florence Cestac, Catherine Meurisse et Régis Loisel - ont démissionné de BD 20-21 pour protester contre la fermeture des librairies lors du deuxième confinement. Mais surtout, la colère des auteurs de BD, qui appellent au boycott du prochain FIBD, révèle que leur statut et leur rémunération sont toujours au centre des enjeux politiques et sociaux, sans que ceux-ci n'avancent.

 

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
s

Sophie

il y a 7 mois à 09 h 19

Article intéressant. Dommage qu'il n'y ait pas eu de relecture pour corriger les fautes !


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités