Charlie Hebdo, Salah Stétié, Michel Tournier, Ismail Kadaré et Laure Adler parmi les promus de la Légion d'honneur | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 02.01.2016 à 10h36 (mis à jour le 02.01.2016 à 12h36) Promotions

Charlie Hebdo, Salah Stétié, Michel Tournier, Ismail Kadaré et Laure Adler parmi les promus de la Légion d'honneur

Cabu dans son bureau en 2001. - Photo (C) OLIVIER DION

Le contingent de la promotion du 1er janvier 2016 de la Légion d'honneur est évidemment marqué par les attentats du 7 janvier 2015. De nombreux auteurs sont également distingués.

A quelques jours de l'anniversaire des attentats du 7 janvier 2015 qui avaient décimé la rédaction de Charlie Hebdo, la promotion du 1er janvier 2016 de la Légion d'honneur a rendu hommage aux victimes des attaques de la rédaction du magazine. Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Michel Renaud et Elsa Cayat ont été nommés chevaliers à titre posthume dans un décret publié hier. Ils rejoignent ainsi Geroge Wolinski et Bernard Maris, déjà distingués à ce grade, respectivement en 2005 et 2014.

La Présidence de la république a élevé Lionel Jospin, ancien Premier ministre, au statut de Grand Croix, et l'écrivain et poète français d'origine libanaise Salah Stétié à celui de Grand officier. Il a publié en octobre Râbi'a de feu et de larmes chez Albin Michel.

Le Premier ministre a promu commandeur Jean-Yves Goëau-Brissonnière, avocat et auteur, et Michel Tournier, l'auteur de Vendredi ou la vie sauvage. Manuel Valls a également nommé au rang d'officier Sylvie Pierre-Brossollette, journaliste et essayiste, et l'ancien ministre de la Culture Jacques Toubon. Frédéric Debove, directeur de l'Institut de Droit et d'Economie de Paris 2 et auteur d'ouvrage sur la justice pénale, et l'historien Jean Flouret, ont accédé au grade de chevalier.

De son côté, le ministère de la Culture et de la Communication a élevé au grade de Commandeur l'écrivain albanais Ismail Kadaré, prix Man Booker international il y a dix ans, et auteur de La Poupée, paru chez Fayard en avril 2015. Laure Adler, auteure du récent François Mitterrand: journées particulières (Flammarion), est devenue Officier, tout comme Mireille Darc, Serge Toubiana et l'illustrateur et peintre Gérard Garouste. Ils sont désormais chevaliers: Jean-Marie Colombani, Christophe Malavoy, Vanessa Paradis, le directeur du Louvre Jean-Luc Martinez, la directrice du Musée des Confluences à Lyon Hélène Lafont-Couturier, et Suzanne Jouguelet, ancienne Inspectrice générale des bibliothèques, auteure d'un rapport sur les Learning centers et actuellement experte en bibliothéconomie.

La Grande Chancellerie a distingué Alain Duault, auteur, musicologue et animateur à Radio Classique, au grade d'Officier. Ont été faits Chevaliers: l'écrivain, biographe, historien prolifique Jean Anglade, le spécialiste de l'histoire allemande et fils des créateurs du fameux manuel d'orthographe, Jean-Paul Bled, l'Académicien, poète et tradtucteur franco-britannique Michael Edwards, l'historienne en arts décoratifs Régine de Plinval Guillebon, la journaliste et essaysite Valérie Lecasble, et l'historienne de l'art Natalie Coural.

Le Minstère de l'Education nationale a aussi récompensé pour leurs services quelques personnalités en lien avec le monde du livre tels Michel Brunet, paléonthropologue et professeur honoraire au Collège de France, désormais Officier, ou les auteurs et historiens Raymond Kévorkian et Anahide Ter Minassian, promus chevaliers.

De son côté, le Protocole a fait Chevalier le professeur et essayiste, spécialiste en géopolitique africaine Christian Bouquet, l'ancienne conservatrice en chef de la Bibliotheca Mozartiana à Salzbourg Geneviève Geffray et la grand reporter et auteure Catherine Jentile.
close

S’abonner à #La Lettre