Disparition

Décès de Benoît Brayer, responsable événements du groupe Fnac

Benoît Brayer, responsable des événements et des actions culturelles pour le groupe Fnac. - Photo DR

Décès de Benoît Brayer, responsable événements du groupe Fnac

Le responsable des actions culturelles de l’enseigne française est décédé, mercredi 5 février, à l’âge de 46 ans.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 06.02.2020 à 16h03,
Mis à jour le 06.02.2020 à 17h00

Le responsable des événements et des actions culturelles pour le groupe Fnac, Benoît Brayer, est décédé d’un cancer, mercredi 5 février, à l’âge de 46 ans, a annoncé sur Twitter son mari, l’écrivain Mathieu Simonet. Il était le principal architecte du Fnac Live, un festival de musique gratuit qui se tient tous les ans en juillet, à Paris, sur le parvis de l’Hôtel de Ville et dans les mairies d'arrondissement.
 
Il supervisait également le Salon Fnac livres, qui a accueilli 15 000 visiteurs en 2019, ainsi que les prix littéraires sponsorisés et financés par la Fnac, dont le prix Roman Fnac, le prix BD Fnac-France Inter et le prix Goncourt des lycéens. Son rôle au sein du groupe l'amenait régulièrement à collaborer avec le monde de l'édition afin, notamment, d'organiser des rencontres entre le public et les auteurs.
 
Joint par Livres Hebdo, le directeur de la communication de la Fnac et collaborateur de Benoît Brayer, Benjamin Perret, se souvient d'un homme "ouvert, courageux et exigeant, avec lui-même et dans son travail". "Il faisait vivre une certaine tension à la Fnac entre la culture pour tous et la culture à la pointe, explique Benjamin Perret. Il n’hésitait pas à utiliser sa liberté pour prendre des risques et faire découvrir de nouveaux talents".
 
Les réactions ont afflué sur Twitter suite à l’annonce de son décès. Le journaliste Christophe Conte a salué un "garçon aussi discret que talentueux". Le rédacteur en chef adjoint Arts et Spectacles de L'Express, Julien Bordier, a, pour sa part, rendu hommage à "un homme discret, passionné et chaleureux".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités