France Loisirs sort de son redressement judiciaire | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 02.01.2019 à 16h11 (mis à jour le 02.01.2019 à 17h00) Club

France Loisirs sort de son redressement judiciaire

Adrian Diaconu, P-DG d’Actissia - Photo OLIVIER DION

Le tribunal de commerce de Paris a validé le 28 décembre le plan de continuation du club de livres.

Le 28 décembre, France Loisirs a obtenu du tribunal de commerce de Paris l'homologation de son plan de continuation, déposé le 17 décembre dans le cadre de son redressement judiciaire.

Cet acte lui permet de sortir définitivement de la procédure dans laquelle il se trouve depuis un an.

Le club de livres, qui fait partie du groupe Actissia, repris par Adrian Diaconu en 2015, repart avec des comptes assainis et de nouveaux leviers d'action.

En septembre, Adrian Diaconu avait expliqué à Livres Hebdo son plan de continuation reposant à la fois sur un apport personnel d'argent, un abandon de créances et une transformation d'Actissia, avec la création d'un vaste réseau communautaire ainsi qu'un recentrage du club sur l'édition et la co-édition.
close

S’abonner à #La Lettre