Coronavirus

Grasset suspend ses parutions

Grégoire Delacourt - Photo EMMANUELLE HAUGUEL/JC LATTÈS

Grasset suspend ses parutions

L'éditeur a annoncé mercredi 18 mars la suspension de ses parutions à compter du 25 mars, soit les nouveaux livres de Grégoire Delacourt, Amanda Sthers, Alain Minc, Marlène Schiappa, Adrien Goetz et Gilles Jacob. 

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 18.03.2020 à 20h27,
Mis à jour le 18.03.2020 à 21h01

Compte tenu des circonstances actuelles, c'est au tour de Grasset d'annoncer la suspension de l'ensemble de ses parutions à compter du 25 mars et jusqu'à fin mai. L'éditeur a appelé ses partenaires à décaler les recensions des livres qui devaient paraître le 25 mars. L'équipe reste joignable.

Sont ainsi concernés le nouveau roman de Grégoire Delacourt, Un jour viendra couleur d'orange et l'essai d'Alain Minc,"Mes" Présidents, tous deux programmés le 29 avril.

​​​​​Grasset avait, aussi, prévu de publier l'essai de la secrétaire d'état Marlene Schiappa, Entre toutes les femmes-dix rencontres exceptionnelles le 6 mai mais aussi le nouvel ouvrage de l'avocate et femme et militante Gisèle Halimi, Rebelle, co-écrit avec Annick Cojean le 13 mai.

La cinéaste, écrivaine et dramaturge Amanda Sthers devait aussi publier chez l'éditeur ses Lettres d'amour sans le dire, le 15 avril, et le nouveau roman de l'auteur de Call Me By Your Name, André Aciman, Trouve moi, traduit de l'anglais par Anne Damour, devait paraître le même jour.

Le 25 mars, le catalogue prévoyait la parution du récit de Gilles Jacob, L'échelle de Jacob et celui de notre collaborateur Olivier Mony, Ceux qui n'avaient pas trouvé place.

Les romans d'Adrien Goetz (Intrigue en Egypte, 8 avril), et celui de Juliette Kahane (69, 15 avril) ainsi que le livre de José Alvarez (Helmut & June, 22 avril) sont aussi concernés par ce report, tout comme Une enfance sicilienne de Fulco di Verdura (13 mai) ou Le Courage, ouvrage collectif dirigé par Charles Dantzig, avec vingt écrivains, autour des vingt premières années du XXIe siècle dirigé (20 mai).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités