Résultats

La Fnac résiste bien à la crise en 2020

Photo OLIVIER DION

La Fnac résiste bien à la crise en 2020

Le groupe Fnac Darty enregistre une hausse de son chiffre d'affaires mais aussi de sa trésorerie. Les ventes en ligne ont largement contribué à la croissance en période de crise sanitaire. Le PGE contracté au printemps dernier sera remboursé au plus tard en avril.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 23.02.2021 à 18h15,
Mis à jour le 24.02.2021 à 15h16

Le groupe Fnac Darty a dévoilé ses résultats annuels pour 2020 mardi 23 février. Le groupe affiche un chiffre d'affaires de 7,491 milliards d'euros, soit une hausse de 1,9% en données publiées et de 0,6% en données comparables, grâce à des ventes en forte croissance au 4e trimestre (+9,6%). Les ventes en ligne ont été dopées avec un bond de 55% en 2020, représentant désormais 29% du C.A. total du groupe (contre 19% en 2019). Malgré les confinements, les fermetures de magasins, et la crise sanitaire, Fnac Darty s'offre même un résultat net positif de 96 millions d'euros (en baisse) permettant un versement de dividendes. Enfin, la trésorerie nette du Groupe s’élève à 114M€ au 31 décembre 2020 contre -18M€ au 31 décembre 2019.

La France et la Suisse (qui comprendaussi l'Afrique et le Moyen-Orient) ont même enregistré une hausse de 1,9% à données comparables, notamment grâce aux livres, à la hight-tech et au gaming. Dans la zone Belgique et Luxembourg, le chiffre d'affaires est en légère croissance (+1,4%). Mais la Péninsule Ibérique souffre avec une chute de 11,1% des ventes. Notons qu'au 4e trimestre, la Fnac a enregistré un C.A. en hausse de 11,7% en données comparables en France et en Suisse, une dynamique portée par les livres et le gaming. En Belgique et au Luxembourg, la croissance était de 3,8%. En revanche dans la Péninsule ibérique, malgré une hausse de 60% des ventes en ligne, le C.A. a décroché de 3,3%.

Stratégie omnicanale payante et PGE utile

Enrique Martinez, Directeur général de Fnac Darty, a commenté cet exercice positif : "La force et la pertinence de notre modèle omnicanal nous ont permis de délivrer de solides performances sur cet exercice. Ces performances nous donnent aujourd’hui l’opportunité de procéder au remboursement, d’ici avril 2021, du Prêt Garanti par l’Etat obtenu en avril dernier auprès de nos banques."  Fnac Darty a été parmi l’un des premiers émetteurs en France à obtenir un Prêt Garanti par l’Etat de 500M€ en avril dernier. Au global sur l’année, la solide croissance des ventes en ligne a conduit à un gain de plus de 5 millions de nouveaux clients web actifs, compensant ainsi la baisse du trafic en magasins.

Par ailleurs, la dynamique de click & collect est restée très soutenue, notamment au cours du 4e trimestre où le traitement des commandes via le click & collect a progressé de +40% par rapport au 4e trimestre 2019. "Ce sont ainsi plus de 1,3 million de nouveaux adhérents Fnac+ qui ont été enregistrés au cours de l’année ce qui porte le nombre total d’adhérents Fnac+ à près de 2,2 millions d’adhérents à fin 2020. Fnac Darty possède une base d’adhérents de près de 10 millions, dont plus de 7 millions en France à fin décembre 2020" précise le groupe.

Un bon début de premier trimestre

Par ailleurs, malgré la crise, le groupe a ouvert en 2020 36 magasins, dont 27 en franchise. Parmi les 9 magasins en propre, on dénombre 3 Fnac, 4 Darty et 2 Nature & Découvertes (mais trois fermetures en Allemagne). La Fnac a ouvert 13 magasins au cours de l’année, dont 10 en France, 1 au Portugal, 1 en Espagne et 1 en Belgique. Darty a ouvert 21 magasins en France. A fin 2020, Fnac Darty dispose d’un parc de 908 magasins, dont 344 franchises. La dynamique d’expansion se poursuivra en 2021 à un rythme moins soutenu que précédemment, principalement sous le format de la franchise. En parallèle, Fnac Suisse et Manor ont lancé, en novembre 2020, une phase de test de plusieurs mois pour le déploiement de 4 shop-in-shops en Suisse.

"Dans un contexte incertain où le Groupe anticipe un 1er semestre toujours perturbé par la crise sanitaire et un 2ème semestre marqué par des conditions d’exploitation plus normalisées, le Groupe reste confiant mais prudent sur la performance de ses marchés en 2021" signale le document financier. Malgré le confinement en Suisse, la fermeture des centres commerciaux en France, et l'arrête de l'activité billetterie, "le Groupe constate une tendance de chiffre d’affaires au cumul à la mi-février 2021 équivalente à celle du 4ème trimestre 2020, portée par le report des ventes dans les magasins ouverts et sur les plateformes e-commerce du Groupe."






 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités