La Foire du livre jeunesse de Bologne annulée | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, Alexiane Guchereau, le 11.03.2020 à 16h49 (mis à jour le 17.03.2020 à 14h08) Coronavirus

La Foire du livre jeunesse de Bologne annulée

Alors qu'Hachette, Bonnier et Albin Michel jeunesse avaient annoncé leur retrait de la Foire du livre jeunesse de Bologne, après les désistements de PRH et Simon & Schuster, les organisateurs de la manifestation ont décidé d'annuler l'événement et donnent rendez-vous en avril 2021.

C'était une décision attendue depuis que le gouvernement italien a décidé de confiner tout le pays pour lutter contre la propagation du coronavirus. La foire du livre jeunesse de Bologne, déjà reportée de mars à mai, est finalement annulée, ont annoncé les organisateurs. Elle devait se tenir du 4 au 7 mai. La 57e édition aura finalement lieudu 12 au 15 avril 2021, avec de nouveaux projets.

"BolognaFiere a donc pris la difficile décision de ne plus attendre et d'agir dès maintenant pour permettre à toute la communauté professionnelle attendue - éditeurs, auteurs, illustrateurs, designers, créateurs de contenus numériques, agents, concédants, licenciés - de repenser vos projets" explique le communiqué, constatant que l'épidémie se répandait un peu partout dans le monde. En Italie, on dénombre à datre 10150 personnes contaminées depuis l'apparition du COVID-19. 631 italiens en sont morts, et 724 sont guéris.

La Foire songe cependant à pouvoir jouer son rôle de marché des droits avec des opportunités virtuelles, à travers des rendez-vous en ligne.

Antonio Bruzzon, directeur général de la Foire, affirme que "La nécessité de contenir la propagation du coronavirus a rendu nécessaire l'introduction de limites strictes sur les voyages entre les pays, ce qui a un effet significatif sur toutes les formes d'activité. Le système de foires, basé sur des rencontres en face à face et des réseaux, a dû affronter une situation sans précédent. (...) Pour la Foire de Bologne, dont 90% des exposants arrivent de l'étranger, il aurait été impensable de proposer un événement auquel les progessionnels et le public n'auraient pas pu participer avec la tranquillité d'esprit nécessaire et dans une atmosphère amicale et collaborative qui caractérise cette grande communauté internationale qui se réunit chaque année à Bologne. "

Annulations en masse
 
Après Simon and Schuster et Penguin Random House, le groupe Hachette, de Bonnier et d’Albin Michel jeunesse avaient annoncé hier soir et ce atin leur absence à la Foire de Bologne.
 
« Une décision difficile à prendre car nous avons le plus grand respect pour nos interlocuteurs là-bas, ceux qui dirigent et organisent cette rencontre sans équivalent pour l’édition jeunesse. C’est aussi un grand manque professionnel et amical de ne pas pouvoir échanger de vive voix avec les éditeurs, partenaires et amis que nous y retrouvons tous les ans. » regrette Albin Michel Jeunesse à Livres Hebdo.
 
Hachette avait justifié sa décision par les mesures prises par le gouvernement italien. De même Bonnier Books a évoqué le fait que « la santé de ses salariés devait passer en premier » pour justifier son retrait de la Foire.
 
Pour autant Albin Michel n’envisage pas de cesser les échanges à l'international. Selon l'éditeur "c’est l’occasion de travailler différemment et d’utiliser pleinement les outils de la communication digitale. Vidéos et visio-conférences seront les supports de présentation de nos ouvrages et de dialogue avec les autres territoires. Nous avons une pensée forte et solidaire envers les éditeurs italiens, particulièrement touchés en cette période (...) Nous nous projetons déjà dans la perspective d’une année 2021 qui fêtera nos retrouvailles dans la magnifique et accueillante ville de Bologne."


 
close

S’abonner à #La Lettre