Librairie

La justice résilie le bail des 3 Epis

La librairie des 3 épis à Brive-la Gaillarde, en novembre 2013, époque où elle était encore une librairie Chapitre. - Photo ANNE-LAURE WALTER

La justice résilie le bail des 3 Epis

Le Tribunal de grande instance de Brive vient d’ordonner l’expulsion de la librairie dans un délai de trente jours. Le patron des 3 Epis entend faire appel de cette décision.

J’achète l’article 1.50 €

Par Clarisse Normand,
Créé le 11.07.2014 à 18h35,
Mis à jour le 11.07.2014 à 19h00

Dans le conflit opposant Patrick Hourquebie, le repreneur de l’ex-magasin Chapitre de Brive, et Yannick Gazeau, le propriétaire des murs de la librairie, le Tribunal de grande instance de Brive a prononcé le 10 juillet la résiliation du bail et ordonné au locataire de quitter les lieux dans un délai de 30 jours.

Le différend portant sur les loyers impayés depuis la reprise de la librairie le 11 février, la justice a également demandé le réglement des sommes dûes, soit plus de 25 000 euros.

Ayant l'intention de faire appel de la décision, Patrick Hourquebie argue qu’il n’a pas à payer ces loyers parce qu’une partie incombe à l’ancien propriétaire Chapitre et parce qu’il n’a toujours pas d’acte de cession du fonds de commerce. Par ailleurs, il dénonce le montant des loyers qu’il juge « exorbitant » et met en avant les difficultés financières des 3 Epis.

« Les problèmes des librairies aujourd’hui s’expliquent par des frais de personnel non maîtrisés et des loyers hors de prix » poursuit le dirigeant qui, dans la foulée, confirme le projet de licenciement de 9 salariés sur 18.

Dans ce contexte tendu, plusieurs membres du personnel ont déjà intenté des actions devant les prud’hommes. L’une concerne le paiement des salaires en deux fois (malgré une première décision de justice intimant leur règlement en une seule fois) et l’autre la demande de résolution judiciaire de 14 des contrats de travail. Initialement prévues les 7 et 8 juillet, les audiences sur le sujet ont été reportées, l’une à fin juillet et l’autre à début septembre.

Mais Patrick Hourquebie préfère parler de ses librairies Alice à Arcachon et au Cap-Ferret ainsi que de celle acquise récemment à Bergerac et rebaptisée Forum. Dans ces magasins, assure-t-il, «  tout se passe très bien. Mais ça, on ne le dit pas ! » .

A Bergerac, où il a repris l’ex-magasin Chapitre, il évoque une restructuration du point de vente avec le développement d’un concept multi-produits. Une évolution vécue toutefois assez diversement en interne.

A Arcachon et au Cap-Ferret, où il est propriétaire des murs, Patrick Hourquebie se félicite de dégager « un chiffre d’affaires global de 2 millions d’euros et un cash-flow de 70 000 euros » .
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités