GRAND PRIX DES LIBRAIRIES 2022

[Le libraire de l'année] Fabienne Tabacchi van Hulle, la créative thérapeute (3/5)

Fabienne Tabacchi van Hulle, de la librairie Place ronde, à Lille. - Photo Laurent Mayeux Photographe

[Le libraire de l'année] Fabienne Tabacchi van Hulle, la créative thérapeute (3/5)

Pour la troisième année, Livres Hebdo invite ses lecteurs à élire le « libraire de l’année » parmi cinq sélectionnés et présentés par la rédaction. Aujourd’hui, Fabienne Tabacchi van Hulle, de la librairie Place ronde, à Lille.

Par Fanny Guyomard ,
Créé le 31.05.2022 à 14h24

Son obsession : être différente. Et faire du bien. Ouverte en 2018, sa librairie Place ronde (Lille) est prolongée par une galerie d’art, surmontant un appartement mis en location. Un Book & bed, concept original à l’image de sa créatrice : « je lis jour et nuit ! »

Mais pour mieux connaître Fabienne Tabacchi van Hulle, c’est à l’entrée des lieux (aucune signalétique à l’intérieur) que l’on se procure les livres qui l’ont marquée. Sur l’Italie, pour ses origines. La journée de Séraphine (Claude Voilier, 1968), avec lequel elle a appris à lire et que sa mère lui lisait quelques jours avant qu’elle ne donne naissance à sa fille à elle. 

Originaire de Bordeaux, elle s’y forme en management avant d’intégrer de grands groupes (Danone, Capgemini…) et rejoindre l’Allemagne, les Pays-Bas, Lille. Licenciée en 2014, elle veut « retrouver des relations humaines » et sort majore de son Master de création d’entreprise à Centrale Lille avant d’intégrer l’Institut national de formation des libraires.

« J’ai passé vingt ans de ma vie dans des comités de direction à entendre parler marketing et différenciation », insère l’entrepreneuse qui mettra sur pied un prix distinguant un roman, essai ou BD sur le thème de la photo. Le Presque Festival met lui en avant des fictions parlant de l'actualité.

L’inventive littéraire s’interdit d’écrire : « mon rôle est de raconter les histoires des autres ». Et de recueillir celle des clients. « Nombre de fois où j’ai sorti mon paquet de mouchoirs ! » Celle qui se qualifie volontiers de thérapeute organise des ateliers de sophrologie, des siestes littéraires ; ses fonctions vont « du ménage jusqu’à la stratégie ». Autres hobbies : le piano et le jardinage. « Ça vous relie à la terre, au temps qui passe. » Bientôt 59 ans, et que d’esprits fleuris.

Les nommés du Prix spécial du libraire de l’année 2022

Les dernières
actualités