Le recul des ventes s'accentue en deuxième semaine de confinement | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, le 06.04.2020 à 08h36 (mis à jour le 06.04.2020 à 09h01) Marché du livre

Le recul des ventes s'accentue en deuxième semaine de confinement

Photo OLIVIER DION.

D'après GFK, le volume des ventes, qui se poursuivent principalement dans la grande distribution, les maisons de presse et sur Internet, continue d'être divisé de plus de moitié à un an d'intervalle.

Enregistrée dès la semaine du 16 mars par GFK, qui produit chaque semaine les palmarès des meilleures ventes de Livres Hebdo, la chute brutale des ventes de livres provoquée par la fermeture des librairies et des grandes surfaces culturelles s'est poursuivie au cours de la deuxième semaine de confinement.

Pour la semaine 13 (23-29 mars), les ventes en volume ont encore reculé de 6% par rapport à la semaine précédente, où elles s'inscrivaient déjà à -59%, indique GFK. Par rapport à la même semaine de 2019, la chute s'est également accentuée, à -55%, contre -54% une semaine plus tôt.

Reflétant un contexte où la quasi totalité des nouvelles parutions est interrompue, et où l'activité se poursuit essentiellement dans la grande distribution, les maisons de presse et sur Internet, les palmarès hebdomadaires des meilleures ventes connaissent très peu d'évolution.

La panthère des neiges et Astérix

Le Top 20, toutes catégories confondues, reste dominé par les formats poche (13 titres sur 20, contre 14 la semaine précédente), avec en tête, toujours dans le même ordre, les versions poche des nouveautés 2019 de Guillaume Musso (La vie secrète des écrivains, Livre de poche), Michel Bussi (J'ai dû rêver trop fort, Pocket), Aurélie Valognes (La cerise sur le gâteau, Livre de poche) et Marc Lévy (Ghost in love : un roman, Pocket). Ils sont toujours suivis au 5e rang par Leila Slimani avec son nouveau roman, Le pays des autres (Gallimard), et par Michel Bussi avec Au soleil redouté (Presses de la Cité).

Sylvain Tesson (La panthère des neiges, Gallimard) conserve la tête du classement des essais, et Astérix, vol. 38 : La fille de Vercingétorix, de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad (Albert-René), celle des bandes dessinées.
close

S’abonner à #La Lettre