Sept librairies en croissance

Le réveil des Volcans à Clermont-Ferrand (7/7)

Les Volcans d’Auvergne. - Photo CÉCILE CHARONNAT/LH

Le réveil des Volcans à Clermont-Ferrand (7/7)

Chaque lundi pendant l'été, Livres Hebdo vous propose de découvrir une librairie française en pleine croissance. Dernier épisode de la série avec Les Volcans, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 26e au classement Livres Hebdo des 400 premières librairies françaises.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 15.08.2016 à 11h30,
Mis à jour le 15.08.2016 à 11h30

Parmi les anciennes librairies du réseau Chapitre, l'enseigne Les Volcans, à Clermont-Ferrand, est sans doute celle à la renaissance la plus éclatante. Licenciés en février 2014, 12 ex-salariés (sur un effectif de 34 personnes) se sont unis pour reprendre en coopérative (Scop) cette institution culturelle de la ville. Un "rêve devenu réalité" qui n'aurait pas été possible sans la mobilisation des Clermontois, et qui tient aujourd'hui ses promesses : réouverte en août 2014 après quelques travaux, la librairie Les Volcans remonte du 94e au 26e rang du classement Livres Hebdo des 400 premières librairies françaises avec un chiffre d'affaires passant de 2 200 000 euros à 4 880 000 euros entre 2014 et 2015. Muriel Sanson, "scopeuse" et responsable du rayon littérature, a répondu aux questions de Livres Hebdo.

Livres Hebdo : Pouvez-vous nous présenter votre librairie ?

Muriel Sanson : Les Volcans sont une librairie généraliste et universitaire qui s'étend sur 1800 m2. L'enseigne existait depuis près de 40 ans avant sa reprise par Chapitre et ici, les gens y sont très attachés : nous avons réussi à réunir 80 000 euros de dons avec une campagne de crowfunding ! La littérature marche bien, et nous avons aussi de très beaux rayons jeunesse et BD.

Quelles ont été vos premières décisions à la réouverture ?

Nous avons pris le contrepied de ce qui avait été fait du temps de Chapitre. Nous avons reconstitué notre stock, pour que les lecteurs aient du choix, mis l'accent sur l'accueil et le conseil, et aussi sur les animations, en nouant des partenariats avec les institutions et associations locales. Et puis 20 libraires, tous spécialisés dans leur domaine, ont été embauchés pour accompagner au mieux nos clients. Je crois que c'est une réussite, les gens nous disent qu'ils se sentent bien chez nous, et que l'ambiance est agréable.

Comment envisagez-vous l'avenir ?

Dès l'ouverture le succès a été au rendez-vous, car nos clients avaient fait des listes de livres et attendu notre réouverture pour les acheter. Mais nous connaissons le marché et nous restons modestes. Nous allons continuer à mettre l'accent sur les animations, avec des conférences, des rencontres, des signatures, et notre prochain défi est la création d'un site marchand. Nous espérons que ce sera prêt pour la fin de l'année. Rien n'est gagné, mais nous sommes très motivés.

Sept librairies en croissance


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités