Sept librairies en croissance

Un Furet revenu en force à Dunkerque (6/7)

Le centre commerciale Pôle Marine

Un Furet revenu en force à Dunkerque (6/7)

Chaque lundi pendant l'été, Livres Hebdo vous propose de découvrir une librairie française en pleine croissance. Sixième épisode de la série avec la librairie Le Furet du Nord de Dunkerque (Nord), 84e au classement Livres Hebdo des 400 premières librairies françaises.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 08.08.2016 à 16h44,
Mis à jour le 08.08.2016 à 17h00

En novembre 2013, le Furet du Nord faisait son grand retour à Dunkerque en s'établissant dans le centre commercial Pôle Marine, en lieu et place du Virgin Megastore fermé cinq mois plus tôt. Généraliste, dotée d'un grand rayon musique/vidéo destiné à pallier la fermeture de l'enseigne culturelle, la librairie a vu son chiffre d'affaires bondir entre 2014 et 2015, passant de 2 080 000 euros à 2 556 000 euros. De quoi permettre à ce magasin de 1600 m2 et à ses 16 employés de prendre la 84e place du classement Livres Hebdo des 400 premières librairies françaises. Nicolas Delecambre, gérant du Furet du Nord Dunkerque, fait le point sur sa stratégie.

Livres Hebdo : Quelles sont les caractéristiques de votre librairie ?

Nicolas Delecambre : Nous sommes situés dans un petit centre commercial près du centre-ville de Dunkerque, dopé par son cinéma et qui attire pas mal de monde. La librairie, généraliste, possède un vaste rayon CD et vidéo, ainsi qu'un rayon papeterie non négligeable où nous organisons des activités manuelles. La littérature, le polar et la science-fiction marchent très bien, sans oublier les sciences humaines, avec un rayon bien-être qui dynamise notre chiffre d'affaires, et que nous avons enrichi avec des produits dérivés liés à l'ésotérisme.

Comment expliquez-vous la progression de votre chiffre d'affaires ?

Principalement par la fermeture de notre principal concurrent, la librairie Majuscule en janvier 2015, dont nous avons récupéré la clientèle.

Quels sont vos axes de développement pour l'avenir ?

Pour la rentrée littéraire, nous renouvelons notre partenariat avec les bibliothèques de la ville afin d'élire le "Prix Goncourt de Dunkerque", et accueillir le lauréat en signature. Plus généralement, nous comptons maintenir l'effort en littérature, continuer à développer le secteur bien-être, santé, développement personnel, et aussi mettre l'accent sur la papeterie, notamment en programmant plus d'animations, comme du scrapbooking.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités