Le Salon du livre de Beyrouth reporté | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 04.11.2019 à 16h49 (mis à jour le 04.11.2019 à 17h00) Liban

Le Salon du livre de Beyrouth reporté

Le salon du livre de Beyrouth 2015. - Photo C. NORMAND/LH

L'Institut français du Liban a annoncé sur Twitter le report de la 26ème édition du salon du livre francophone.

L'Institut français du Liban, en charge de l'organisation du Salon du Livre francophone de Beyrouth, a annoncé sur Twitter le report de la 26e édition de l'évènement, compte tenu des "circonstances actuelles au Liban". Depuis près de trois semaines, le pays vit au rythme de massives manifestations citoyennes, contestant la politique économique du gouvernement et la corruption des élites, ce qui a conduit la semaine dernière à la démission du Premier ministre Saad Hariri.



Interrogé, Alexandre Lemasson, directeur du Bureau du livre de l'Institut Français du Liban et commissaire général du Salon du livre francophone de Beyrouth, précise que cette décision a "été différée jusqu’à la dernière minute", après avoir pris en compte "l’importance et le rayonnement de cet événement culturel au Liban et dans la région".
 

"Toutefois, les conditions ne sont pas réunies à ce jour pour le maintien de cette manifestation culturelle phare" déplore-t-il. Tous les éléments culturels ont été annulés ou ajournés. En ce qui concerne le Salon du livre francophone de Beyrouth, aucune date n’a été annoncée et aucun élément ne permet aujourd’hui d’affirmer que la programmation ne sera pas modifiée.

Les évènements culturels annulés ou ajournés
 
La 26e édition du Salon du livre francophone de Beyrouth était prévue du 9 au 17 novembre sur le site de Biel-The Park à Tehwita. La programmation de l’évènement avait été dévoilée en conférence de presse le 9 octobre dernier. Près de 180 auteurs, à l'instar de Nicolas Mathieu (Goncourt 2018) et David Diop (Goncourt des lycéens 2018) ou encore des dessinateurs Pénélope Bagieu et Nicolas de Crécy. De plus, 60 exposants étaient attendus et 5 prix littéraires devaient être remis.
 
A l'heure actuelle, "la situation est extrêmement volatile, et les libanais attendent la nomination d’un nouveau premier ministre ainsi que la constitution d’un gouvernement et les partenaires se prononceront en fonction de ces annonces" promet Alexandre Lemasson. Le directeur du Bureau du Livre de l’IFL ajoute qu’une réunion avec les partenaires du salon dès que la situation le permettra. Pour e lundi, un appel à la grève générale a été lancé. Des routes et les écoles ont été ferlées. Cependant des banques et les universités devraient être ouvertes.
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre