Québec

Les finalistes du prix littéraire France-Québec 2020

David Goudreault, l'un des trois finalistes.

Les finalistes du prix littéraire France-Québec 2020

Trois romans sont en lice pour ce prix qui sera remis cet automne.

Par Vincy Thomas,
Créé le 24.03.2020 à 14h00,
Mis à jour le 24.03.2020 à 14h00

Avant d’être confinés, les membres du jury du prix littéraire France-Québec 2020 se sont réunis à Paris le 10 mars dernier. Ils ont choisi trois finalistes. Le lauréat sera connu en octobre à l’issue du vote des adhérents de la Fédération France-Québec/francophonie dans toutes les régions françaises. Le prix sera décerné en novembre.
  • Sauvagines, de Gabrielle Filteau-Chiba (XYZ, octobre 2019)
Sur les terres de la Couronne du Haut-Kamouraska, là où plane le silence des coupes à blanc, des disparus, les braconniers dominent la chaîne alimentaire. Mais dans leurs pattes, il y Raphaëlle, Lionel et Anouk, qui partagent le territoire des coyotes, ours, lynx et orignaux, qui veillent sur les eaux claires de la rivière aux Perles. Et qui ne se laisseront pas prendre en chasse sans montrer les dents.
  • Ta mort à moi, de David Goudreault (Stanké, septembre 2019)
« La famille, c'est comme un bouquet de ballons : ça vole plus haut attaché serré, et on ne sait jamais lequel va crever le premier. »
  • Kukum, de Michel Jean (Libre Expression, septembre 2019 ; Dépaysage, janvier 2020)
Ce roman raconte l'histoire d'Almanda Siméon, une orpheline amoureuse qui va partager la vie des Innus de Pekuakami. Elle apprendra l'existence nomade et la langue, et brisera les barrières imposées aux femmes autochtones. Relaté sur un ton intimiste, le parcours de cette femme exprime l'attachement aux valeurs ancestrales des Innus et le besoin de liberté qu'éprouvent les peuples nomades, encore aujourd'hui.

Sous la responsabilité de Jo Ann Champagne, déléguée nationale du prix littéraire France-­Québec, créé en 1998, qui ne participe pas au vote, le jury était constitué cette année de cinq professionnels du milieu littéraire (Laurence Chabert, journaliste française ; Jean-­François Crépeau, chroniqueur littéraire québécois ; Caroline Le Gal, libraire franco-­québécoise ; Billy Robinson, libraire québécois ; Virginie Tronchère, enseignante de français en France) et de six représentantes de comités de lecture de la FFQF (Liliane Bureau, Périgord ; Marie-­Ange Garrandeau, Île-­de-­France ; Claudie Goupil, Laval ; Christine Grosjean, Lorraine ; Jacqueline Lebreton Labrousse, Franche-­Comté ; Marie-­Christine Vuillemard, Belfort).

Par ailleurs, du fait de la crise sanitaire et de l’annulation du salon Livre Paris, le lauréat du prix littéraire France-­Québec 2019, Matthieu Simard, primé pour son roman Les Ecrivements (Alto), n’a pu venir en France pour recevoir son prix et participer à la tournée prévue dans les régions françaises. Ces événements sont reportés à une date ultérieure.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités