"Sœur" d’Abel Quentin aux Editions de L’observatoire | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 19.07.2019 à 10h00 Un premier roman par jour

"Sœur" d’Abel Quentin aux Editions de L’observatoire

Abel Quentin signe "Soeur", son premier roman, à l'Observatoire - Photo AUDREY DUFER

Pendant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire 2019. Avec Soeur, l’auteur signe un premier roman sur la radicalisation des adolescents.
 

"Chafia racle le sol du bout de ses baskets, et la gomme imprime des traces noirâtres sur le linoléum." Dès les premières lignes, l’auteur présente Chafia, une adolescente "décidée à mener à bien un projet de destruction absolue".

Le premier roman d’Abel Quentin, dont la sortie est prévue le 21 août, narre les destins croisés de la jeune femme, que l’éditeur décrit comme "habitée par une violence qu’elle a appris à faire sienne, qui brûle d’en transmettre la douleur aux martyrs qui lui ont été désignés" et de Jenny Marchand "adolescente revêche, maladroite et introvertie".
 
"Sœur est la trajectoire sidérante d’une jeune femme, depuis son adolescence fragile jusqu’à l’attaque inévitable" écrit l'éditeur avant d’ajouter que la radicalisation de la jeune Chafia y est décrite avec "subtilité et réalisme". L’héroïne est également "une Antigone de Sucy en Loire, qui passe d’Harry Potter à l’État islamique" comme le décrit Sean James Rose dans l’avant portrait qu’il a fait d’Abel Quentin, publié dans le numéro du 7 juin.
 
Abel Quentin est avocat à Paris "habitué à représenter des jeunes gens radicalisés". Originaire de Lyon, il se passionne depuis toujours pour la littérature et "déroge très vite à la règle commune". Il refuse de faire sa confirmation contrairement à tous ses camarades de classe et demande A la recherche du temps perdu pour ses 18 ans plutôt qu’une mobylette.
close

S’abonner à #La Lettre